Skip to Content

Dans les journaux du 1 juin

Enfin la pluie!

Nous l'attendions pour donner un coup de main afin de maîtriser et éteindre les nombreux feux de forêt qui continuent de raser des hectares de notre précieux patrimoine (La Presse, Globe and Mail, Journal de Montréal, 24 Heures) pour nettoyer l'air de plusieurs régions du Québec qui suffoquaient sous le smog en partie causé par ces incendies - hier, l'air de Montréal était comparable à celui des villes les plus polluées au monde, de quoi donner à réfléchir ! (Métro, 24 Heures, Journal de Montréal) - , pour soulager nos agriculteurs, pour remplir nos réservoirs à sec ou simplement pour danser sous la pluie.

Toujours sous la thématique de l’eau, Le Devoir nous apprend que le maire de Québec, M. Labeaume a en tête de protéger l’approvisionnement en eau potable de sa ville en restreignant le développement immobilier dans la zone de la principale source en eau potable, au déplaisir des MRC voisines.

Et ce n’est pas de l’eau, mais bien des commandos israéliens qui sont tombés sur la tête des passagers des 6 bateaux de la « Flotille pour la liberté » qui apportaient du ravitaillement dans la Bande de Gaza. Tous les journaux parlent abondamment de ce raid meurtrier dénoncé avec véhémence partout sur la planète sauf aux Etats-Unis et au Canada où les autorités se montrent plus prudentes.

Énergie et Transports

- Éditorial de Jean-Robert Sansfaçon dans le Devoir sur la responsabilité de BP dans la catastrophe de la marée noire, mais aussi de la « complaisance des autorités américaines » qui, en relâchant, sous l’administration Bush, les normes et les contrôles sévères pourtant en vigueur ailleurs dans le monde, a ouvert la porte à ce type de dérapage. Ce laxisme réglementaire, que l’on observe d’ailleurs au Canada, est inacceptable. Et pendant ce temps, 4 millions de litres de pétrole brut continuent de s’écouler dans le Golfe : BP cherche toujours des solutions alors même que la menace des ouragans, dont personne ne connaît réellement l’impact sur la marée, plane à l’horizon (Globe and Mail, Métro, La Presse)

- Cette idée de précaution fait son chemin alors que des citoyens exigent un moratoire sur l’exploitation du gaz naturel au Québec, le temps d’évaluer plus rigoureusement les impacts de ce projet (Le Devoir). Québec entend aussi s’assurer de « mieux sécuriser » les forages de puits d’essais dans le golfe du St-Laurent (Métro).

- Métro rapporte les conclusions d’une étude inédite selon laquelle plus de 350 000 personnes, dont 120 000 étudiants, transitent quotidiennement dans le centre-ville de Montréal sans y résider

- Le secteur automobile renoue avec la rentabilité alors que les ventes sont en augmentation constante (La Presse, Journal de Montréal)

- À la une du Journal de Montréal: le chantier du pont St-Laurent pour le prolongement de l'autoroute 30 est paralysé en raison d'une « mauvaise interprétation des plans» qui entraîne une « non-conformité de l'acier d'armature ». Une partie des travaux de ce partenariat public privé (PPP) sera reprise au frais du consortium. L'échéancier devrait être respecté, soit décembre 2012.

Efficacité énergétique
On peut lire dans le Journal de Montréal qu’Hydro-Québec a revu à la baisse ses objectifs d’efficacité énergétique. La ministre des Ressources naturelles, Mme Normandeau, qui reconnaît la nécessité de pousser la société d’État à respecter ses promesses, explique qu’il faut se donner du temps pour que le Québec devienne un champion en efficacité énergétique.