Skip to Content

Grande réussite : une petite ferme fait morceler un lot agricole

Actu - ASC pt de chute marché

Dans un contexte où l'on parle de plus en plus du manque de relève en agriculture et de multiples problèmes liés à la protection du territoire agricole, Véronique Bouchard et François Handfield ont réussi à faire morceler une terre pour s’y établir. Diviser les lots zonés agricoles permettrait la création de fermes de plus petites superficies, ce qui est très difficile actuellement dans le cadre de la Loi sur la protection du territoire agricole.

Pourtant, Véronique Bouchard et François Handfield de la Ferme aux petits oignons, membre du réseau des fermiers de famille depuis cinq ans, ont réussi ce que plusieurs considèrent comme un exploit. Après plus d'un an de démarches, ils seraient en effet les premiers jeunes agriculteurs à obtenir une telle permission de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) sur une superficie "aussi petite" que 10 acres.

Il aura fallu l'appui de plusieurs organismes et un travail méticuleux de recherche afin de convaincre la Commission, dont l'orientation préliminaire était défavorable, que la demande des producteurs est conforme à la Loi de protection du territoire agricole et qu'une superficie de 10 acres était suffisante pour y pratiquer une agriculture viable et rentable.

Rappelons que l'accès à la terre est un enjeu majeur pour l'établissement de la relève en agriculture, l'achat de petites superficies est souvent la seule option permettant d'assurer la viabilité des projets agricoles dans des régions où le prix des terres est devenu inaccessible à la relève.