Skip to Content

L’agriculture biologique, bonne pour l’économie et la lutte aux changements climatiques

Actu - L'agriculture biologique, bonne pour l'économie et la lutte aux changements climatique

Dans une revue de littérature publiée récemment, l’Organic Farming Research Foundation conclut que l’agriculture biologique, en plus d’avoir des retombées positives sur l’environnement et la santé, contribue à la création d’emploi et génère des retombées économiques pour les collectivités. Aux États-Unis, malgré un des pires ralentissements économiques en 80 ans, l’agriculture biologique a poursuivi sa croissance. Par ailleurs il est démontré que les fermes biologiques emploient en moyenne 61 employés à l’année, comparativement à 28 pour les fermes conventionnelles.

L’agriculture biologique contribue également à la lutte aux changements climatiques. Elle a un rôle important à jouer dans la captation du carbone. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a d’ailleurs émis des recommandations pour que l’agriculture adopte des pratiques de mitigation des changements climatiques pour augmenter la captation de carbone dans les sols, pratiques déjà employées en agriculture biologique :

  • Réduction de la dépendance aux pesticides et aux fertilisants synthétiques.
  • Utilisation de légumineuses et de plantes pérennes dans les rotations des cultures.
  • Utilisation de cultures de couverture.

Ce rapport met de l’avant plusieurs recommandations quant aux politiques qui devraient être adoptées afin d’appuyer davantage une agriculture qui génère des retombées positives sur la santé humaine et celle de l’environnement et de l’économie, dont plusieurs rejoignent celles proposées par Équiterre dans le cadre de la future politique agricole québécoise :

  • Accroître le soutien à la recherche en agriculture biologique.
  • Mettre en place les conditions afin de répondre à la demande, notamment en incitant les institutions à acheter des produits biologiques.
  • Instaurer un solide programme de soutien à la transition vers l’agriculture biologique.
  • Récompenser les agriculteurs pour les bénéfices environnementaux générés par leurs pratiques agricoles.