Skip to Content

Le pétrole des sables bitumineux pourrait causer des déversements plus fréquents et plus graves

Actu - À contre-courant – L'Est du Canada et la Nouvelle-Angleterre dans la mire de l'industrie des sables bitumineux

Un nouveau rapport du Natural Resources Defense Council (NRDC), un groupe environnemental américain, sur le projet Trailbreaker d'Enbridge, est maintenant disponible. 

La compagnie albertaine Enbridge tente de relancer son projet Trailbreaker, qui inverserait le flux de deux pipelines, soit la Ligne 9 et le Pipeline Portland-Montréal, pour faire transiter par l'Ontario, le Québec et la Nouvelle-Angleterre du pétrole issu des sables bitumineux de l'Alberta en route vers des raffineries à Montréal et à l'étranger.

Toutefois les dangers reliés à ce projet sont très concrets. Le rapport met en lumière au moins six causes qui expliquent pourquoi le transport du pétrole issu des sables bitumineux pourrait «causer des déversements plus fréquents et plus graves» que le transport du pétrole brut conventionnel.

1. Les deux pipelines sont vieux :

  • de près de 40 ans pour la Ligne 9
  • de plus de 60 ans pour le Pipeline Portland-Montréal

2. Les deux pipelines n'ont pas été conçus pour transporter le pétrole issu des sables bitumineux.

3. Le pétrole issu des sables bitumineux est très acide :

«Le bitume dilué des sables bitumineux contient normalement des concentrations d'acide... jusqu'à 20 fois plus élevées que le pétrole brut conventionnel.»

4. Le pétrole issu des sables bitumineux est abrasif :

Le pétrole issu des sables bitumineux corrode plus rapidement les pipelines, ce qui augmente les risques de rupture.

5. Le pétrole issu des sables bitumineux est chaud et, par conséquent, plus corrosif :

Le transport du pétrole issu des sables bitumineux cause de la friction qui augmente sa température. À cette température plus élevée, le bitume dilué brûle plus facilement les parois des pipelines, ce qui augmente les risques de rupture. 

6. Les pipelines doivent fonctionner à plus haute pression que pour le pétrole conventionnel :

Le pétrole issu des sables bitumineux est visqueux. «Pour déplacer cette matière très visqueuse, les pipelines de sables bitumineux doivent fonctionner à plus haute pression que les pipelines conventionnels.»

Voilà pourquoi le transport du pétrole issu des sables bitumineux dans des pipelines vieillissants à travers «certains des principaux sites naturels et culturels de l'Ontario, du Québec, du Vermont, du New Hampshire et du Maine» pourrait engendrer des accidents beaucoup plus fréquents et beaucoup plus graves que le transport du pétrole brut conventionnel.

Pour consulter le rapport

Crédit: «Neighbourhood Crude», Stephen Demetriou, photographe du Maine.