Skip to Content

Sale diplomatie pétrolière

Actu - Vigile sables bitumineux Londres

Le gouvernement conservateur de Stephen Harper veut faire du Canada une «super puissance énergétique», ce qui signifie extraire et exporter rapidement un pétrole dont la concentration en carbone figure parmi les plus élevées au monde. Il dirige aussi une importante campagne de lobbying au Canada et aux États-Unis pour défendre le pétrole sale des sables bitumineux.

Voilà ce que conclut un rapport intitulé Sale diplomatie pétrolière - La campagne mondiale de promotion des sables bitumineux du Canada que viennent de publier conjointement le Réseau Action climat Canada, Envrionmental Defense, Équiterre, Greenpeace, Natural Resource Defence Council et le Sierra Club des États-Unis.

Parallèlement à la publication de ce rapport, des centaines de personnes se sont rassemblées devant plus de 20 ambassades canadiennes aux États-Unis et dans les pays de l’Union européenne afin d’exprimer leurs inquiétudes face à l'industrie pétrolière des sables bitumineux.