Skip to Content

Annonce du ministre des Ressources naturelles du Canada Jim Carr sur l'évaluation des pipelines : Équiterre salue l'ajout d'un « test climat » pour l'évaluation de projets tels Énergie Est. L'organisation se réjouit également du rôle diminué de l'ONE

Montréal, 27 janvier 2016 - Équiterre a salué aujourd'hui la décision du gouvernement Trudeau d'ajouter cinq principes à l'évaluation des projets présentement devant l'Office national de l'énergie. L'organisation se réjouit de l'ajout d'un « test climat » pour les projets tels Énergie Est et Kinder Morgan. Équiterre souligne également le fait que les Premières Nations ainsi que la population devront être consultées de façon plus significative qu'elles ne l'ont été jusqu'à présent.

Rappelons les 5 principes énumérés par le ministre Carr :

• Aucun projet déjà en cours d'évaluation ne devra reprendre le processus du début;

• L'évaluation sera basée sur la science et les connaissances ancestrales des Premières Nations;

• Il devra y avoir une consultation du public plus importante que celle entreprise jusqu'à maintenant;

• Une attention particulière sera donnée aux préoccupations des Premières Nations;

• Les émissions de GES, directes et indirectes, devront être évaluées.

« Les groupes écologistes réclament depuis des années une évaluation de l'ensemble des émissions de GES de grands projets énergétiques comme Énergie Est. Nous saluons donc la décision du gouvernement Trudeau de mettre en application ce « test climat », a déclaré Steven Guilbeault d'Équiterre. « Nous croyons que ce test climat permettra au gouvernement de s'assurer qu'aucun projet ne puisse être approuvé s'il contrevient à nos engagements de Paris visant à limiter les hausses de températures à 1,5 degrés Celsius », a-t-il ajouté.

Équiterre note également que tant les nouvelles consultations que l'évaluation des GES ne seront pas faites par l'Office national de l'énergie, un désaveu à peine voilé de la part du gouvernement face au piètre travail de l'Office.

- 30 -

Pour renseignements :

Dale Robertson
Relations médias, Équiterre
514-605-2000