Skip to Content

Rejet du projet Énergie Est : Équiterre salue la décision de la CMM

Montréal, le 21 janvier 2016 — Équiterre a salué la décision courageuse de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) qui rejette de façon catégorique le projet Énergie Est de la compagnie TransCanada. La CMM justifie ce rejet notamment par le fait que les impacts négatifs potentiels dépassent de beaucoup les faibles retombées économiques pour la grande région montréalaise. De plus, la CMM juge qu'Énergie Est contreviendrait au Plan métropolitain d'aménagement et de développement adopté en 2011.

« Aujourd'hui, des élu-e-s de 82 municipalités représentant 3,9 millions de personnes du grand Montréal ont servi un “non” retentissant au projet Énergie Est ainsi qu'à l'entreprise TransCanada », a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre. Cela porte à 300 le nombre de municipalités opposées au projet de pipeline au Québec.

« Lors de la dernière campagne électorale, Justin Trudeau avait alors déclaré que “les gouvernements donnent des permis, mais c'est à la population de donner sa permission”. Or, dans le cas d'Énergie Est, les élus de près de la moitié de la population québécoise disent maintenant “non” à ce projet », a ajouté M. Guilbeault.

Dans le rapport de consultation publique de la Commission de l'environnement de la CMM¹, qui a tenu une série de rencontres avec la population en septembre et octobre derniers, la CMM estime que le projet Énergie Est ne reçoit pas la note de passage à la fois au niveau social, environnemental et économique.

Ces conclusions de la CMM rejoignent d'ailleurs celles de la Commission de l’énergie de l’Ontario concernant le même projet. Ce rapport, commandé en 2013 par le gouvernement de Kathleen Wynne, concluait que les risques pour l’Ontario et la population ontarienne dépassent de beaucoup les bénéfices, tant d’un point de vue économique que social et environnemental².

« Tout comme nous le faisons depuis plusieurs mois, la CMM demande au gouvernement fédéral de revoir le processus d'évaluation d'Énergie Est pour y inclure notamment la question des changements climatiques, ce à quoi s'est engagé Justin Trudeau lors de la dernière campagne électorale », a conclu M. Guilbeault.

- 30 -

Pour plus d'information :

Dale Robertson
Relations médias Équiterre
514-605-2000

¹ CMM. « Rapport de consultation publique de la Commission de l'environnement ».
http://cmm.qc.ca/fileadmin/user_upload/documents/20160121_transCanada_RapportConsultation.pdf

² Ontario Energy Board. « Giving a Voice to Ontarians on Energy East », août 2015.
http://www.ontarioenergyboard.ca/html/oebenergyeast/documents/report_to_minister/energyeast_report_to_minister_EN.pdf