Skip to Content

Vente d'Énergie Nouveau-Brunswick à Hydro-Québec: Réactions d'Équiterre et du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick

Frédéricton / Montréal, le 29 octobre 2009 – Équiterre et le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick estiment que la vente des actifs d'Énergie Nouveau-Brunswick à Hydro-Québec pourrait s'avérer bénéfique au plan de l'amélioration de la qualité de l'air – notamment dans la Baie des Chaleurs – ainsi qu'en matière de réduction d'émissions de gaz à effet de serre.

En plus des deux centrales thermiques dont on annonce la fermeture, les deux organisations pressent Hydro-Québec de fermer également les deux grandes centrales de Belledune et de Coleson Cove, les plus problématiques au plan environnemental. Rappelons que l'entente ne prévoit que la possibilité pour Hydro-Québec de fermer l'une ou l'autre de ces deux centrales d'une capacité conjointe de 1436 MW, sans lui en faire obligation.

“Shutting down all coal and oil plants in New Brunswick would be a good news for the environment”, a affirmé David Coon du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick. “Shutting them all down would lead New Brunswick to reduce its GHG by 25% below 1990 levels as well as reduction in hazardous air pollutant of 37% for the Chaleur/Gaspé area”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, si les deux organisations estiment que les surplus à court terme d'Hydro-Québec devraient pouvoir permettre d'honorer les obligations de fourniture d'énergie au Nouveau-Brunswick, elles indiquent clairement que les nouveaux besoins énergétiques des deux provinces devraient être comblés par des programmes beaucoup plus ambitieux d'efficacité énergétique, de même que, si nécessaire, par des énergies renouvelables à faible impact.

Finalement, les deux organisations souhaitent la tenue rapide d'une discussion publique plus large sur toute la question de l'intégration potentielle des réseaux énergétiques du Nord-Est du continent. « Il est temps d'avoir une discussion ouverte et franche sur cette question », ajoute Steven Guilbeault d'Équiterre. Les deux organisations notent aussi à cet égard l'absence de véritables discussions à ce sujet au Québec, y compris lors de la présentation du plan stratégique d'Hydro-Québec il y a quelques semaines en commission parlementaire.

- 30-

Source:
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
etfugere@equiterre.org

David Coon
Conseil de conservation Nouveau-Brunswick
506-458-8747