Skip to Content

Sécurité et souveraineté alimentaires

La sécurité alimentaire et la souveraineté alimentaire sont deux concepts distincts et complémentaires.

La sécurité alimentaire fait référence à la disponibilité et à l'accessibilité des aliments de qualité et en quantité suffisante pour une population donnée. Ces aliments doivent être sains, nutritifs et variés, et doivent refléter la diversité culturelle et sociale des citoyens. La sécurité alimentaire implique aussi que les collectivités doivent non seulement développer les aptitudes requises pour bien s'alimenter, mais également être en mesure d'obtenir l'information leur permettant de faire des choix éclairés.

L'insécurité alimentaire n'est pas le lot des seuls pays en développement. Plus de 2 millions de Canadiens en sont victimes et, fait encore plus troublant, 2,3% de la population du pays souffre de la faim, dont une proportion importante d'enfants (1).

Pour sa part, la souveraineté alimentaire est un concept qui s'adresse aux États et vise à privilégier l'alimentation de la population nationale. Elle permet à chaque État d'être responsable de son alimentation et de définir sa politique alimentaire en tenant compte de ses propres spécificités sociales et culturelles. Elle protège aussi l'agriculture intérieure contre les importations à des prix inférieurs aux coûts de la production locale. La souveraineté alimentaire est un moyen d'assurer la sécurité alimentaire des peuples.

Source:

(1) Quatrième rapport d'étape du Canada sur la sécurité alimentaire, Agriculture et Agroalimentaire Canada, FAO, mai 2006. 

Pour en savoir plus:

Portail québécois sur la souveraineté alimentaire