Skip to Content
Geste - Bébé écolo

Près de 88 000 bébés ont vu le jour en 2010 au Québec. Et tout leur entourage veut le meilleur pour ces enfants. Sans surprises donc, les magasins spécialisés pour bébés se multiplient depuis quelques années. Leurs ventes annuelles au pays totalisent plusieurs milliards de dollars, selon Statistiques Canada. Pour des raisons de sécurité, d’hygiène et de santé, et d'esthétisme même, l’équipement nécessaire pour accueillir un enfant s’est accru de manière exponentielle au cours de la dernière décennie! Équiterre vous propose un tour d’horizon des différents besoins de votre marmaille et vous suggère des pistes de solutions pour illustrer qu’il n’y a pas d’âge pour changer le monde un geste à la fois!

 Établir les besoins et les priorités

Selon le Conseil du bien-être social du Canada, élever un enfant jusqu’à l’âge de 18 ans coûterait 180 000 $, soit environ 10 000 $ par année. Évidemment, une naissance engendre de nouveaux besoins et des coûts pour la famille, mais les entreprises et la publicité ne créent-elles pas des besoins inutiles?

Dès les premières semaines de grossesse, tournez-vous vers votre réseau social et amical qui recèle une multitude d’informations et de trucs pour bien vous préparer, et qui peut aussi vous aider à garnir sans frais le trousseau de bébé.

Dressez une liste de ce qui vous apparaît primordial et demandez à vos proches, qui ont déjà des enfants, de vous conseiller sur ce qui en vaut la peine et sur ce qui est superflu.

Showers, baptêmes et autres festivités

La nouvelle d’une grossesse réjouit généralement tous les amis et les membres de la famille, chacun éprouvant l’envie de gâter les futurs parents. C’est tout à fait légitime!

Toutefois, les bonnes idées cadeaux ne sont pas toujours matérielles. Une panoplie de purées préparées maison scellées sous vide ou alors, pour des parents fatigués, un plat réconfortant à mettre au four sans effort seront les bienvenus! Vous pouvez aussi opter pour un coupon-cadeau de votre cru pour une corvée ménagère ou une séance de gardiennage. Votre aide sera grandement appréciée quand papa et maman en auront plein les bras!

Et pourquoi ne pas offrir à bébé la possibilité d’un monde meilleur en émettant un don en son nom à un organisme environnemental?

Ameublement et décoration

La préparation de la chambre de bébé suscite énormément d’émotions chez les parents. Ce moment crucial concrétise, en quelque sorte, la naissance qui approche à grands pas. Ce rituel important peut se réaliser en harmonie avec le respect de l’environnement.

  • Offrez-vous une tournée des bazars et des sous-sols d’église pour y faire de magnifiques trouvailles.
  • Pour les meubles de rangement et la table à langer, faites le tour de votre maison et vous dénicherez peut-être quelque chose de fort convenable.
  • Pour le recouvrement des murs, optez pour des couleurs que vous n’aurez pas à changer quand votre enfant sera plus vieux.
  • Évitez les peluches et bibelots inutiles qui ne font qu’amasser la poussière.

 Vêtements et accessoires de maternité

  • Visitez les friperies de votre quartier, elles sont pleines de trésors abordables!
  • Gardez en tête que votre enfant grandit vite et qu’un trop-plein de vêtements s’avère inutile.
  • Organisez une journée d’échange de vêtements avec vos proches qui ont déjà des enfants.
  • Si vous voulez acheter du neuf, renseignez-vous auprès des détaillants locaux qui offrent des produits à prix raisonnables souvent fabriqués avec du coton bio etéquitable.
  • Devenir parent peut représenter une belle occasion pour parfaire vos techniques de couture. Plusieurs centres communautaires offrent des cours à bas prix. Vous pourrez ainsi apprendre à fabriquer et réparer les vêtements de bébé et de maternité.

Couches

Selon Environnement Canada, on jette aux rebuts plus de quatre millions de couches jetables par jour au pays! L’impact environnemental des couches jetables est considérable puisque leur fabrication implique une importante consommation de matières premières telles que l’eau, le pétrole et les arbres. Selon petitgestevert.ca, la couche jetable, comparativement à la couche lavable :

  • Consomme 3,5 fois plus d’énergie
  • Consomme 2,3 fois plus d’eau
  • Crée 90 fois plus de déchets

Entre sa naissance et le moment où il sera propre, un bébé utilisera près de 5000 couches jetables ce qui représente une tonne de déchets qui aboutira au dépotoir! Les matériaux de ces couches prennent environ 500 ans avant de se dégrader, période au cours de laquelle elles émettent en plusdes produits hautement toxiques comme le méthane.

Le leurre des couches biodégradables

L’émission La Vie en vert diffusée à Télé-Québec a analysé les couches dites biodégradables récemment mises sur le marché par les grands fabricants. L’étude conclue que la matière utilisée dans ces produits (polymères issus de matières végétales comme le maïs, le bois et le coton) a autant d’impact sur l’environnement, sinon plus, que la fabrication des polymères conçus à partir de produits pétroliers.

De plus, les produits biodégradables que contiennent ces couches ne représentent pas d’avantages réels s’ils se retrouvent à l’enfouissement ou à l’incinération. Les couches biodégradables pourraient même générer plus de gaz à effet de serre dans un site d’enfouissement que les couches jetables en plastique. La meilleure solution d’un point de vue environnemental est d’utiliser une couche lavable la plupart du temps et une couche jetable conventionnelle pour la garderie et les sorties. 

Hygiène et soin du corps

  • Les bébés sont très sensibles aux différents produits auxquels ils sont exposés : il faut être vigilant pour choisir des produits sans danger pour eux.
  • Recherchez des savons à base de produits 100% naturels comme l’avoine, le miel ou le karité.
  • Les lingettes jetables produisent beaucoup de déchets en plus d’être très irritantes pour la peau fragile de bébé. Vous pouvez les faire vous même à partir de pièces de tissus ou de débarbouillettes. Voici une recette de liquide nettoyant qu’une maman d’Équiterre a testée. Il suffit de laisser tremper vos lingettes dans cette préparation toute simple et le tour est joué!

900 ml d’eau bouillante

100 ml de gel d’aloès
1 c. à table d’huile de calendula
1 c. à table de savon liquide naturel et biologique pour bébé

Alimentation

  • Renseignez-vous auprès d’une infirmière ou d’une sage-femme sur les nombreux bienfaits de l’allaitement maternel.
  • Préparez vous-même vos purées, si possible avec des légumes frais et locaux ;de votre fermier de famille.
  • Les CLSC, les groupes communautaires et les cuisines collectives organisent des sessions de préparation de plats pour enfants. En plus de garnir le frigo, ces rencontres permettent aux parents d’échanger et de se bâtir un fort réseau de solidarité;
  • Achetez des biberons, ustensiles et assiettes sans bpa

Utilisation des piles

  •  Limitez vos achats d’appareils électroniques (mobiles, moniteurs, thermomètres à affichage numérique, jouets, etc.) qui consomment beaucoup de piles. Dans le cas où ceux-ci s’avèrent absolument nécessaires, choisissez des piles rechargeables. La production de piles demande beaucoup plus d’énergie qu’elles n’en produisent au moment de leur consommation. De plus, elles contiennent une grande quantité de métaux lourds très toxiques tels que le mercure et le plomb.
  • Lorsque vos piles ne fonctionnent plus, recyclez-les plutôt que de les jeter.

Jouets

  • Plusieurs organismes revampent des jouets usagés. Souvent, ces organisations aident des personnes en difficulté à réintégrer le marché du travail.
  • Fréquentez les bibliothèques publiques puisque plusieurs d’entre elles offrent, en plus des livres, un service d’emprunt de jouets.
  • Choisissez des objets de qualité, fabriqués si possible au Québec et non en plastique
  • Apprenez tôt à vos enfants à partager et à échanger leurs jouets avec les autres
  • Favorisez des activités avec bébé comme le yoga, la natation, les promenades pour tisser des liens avec votre enfant au lieu de succomber à l'achat de nombreux jouets souvent inutiles.

Transports

La venue d’un enfant ne contraint pas nécessairement à l’achat d’une nouvelle voiture. Être membre d'une coopérative d'autopartage est une excellente solution économique. (coopérative d’autopartage). Pour les déplacements en transports en commun, optez pour des écharpes qui vous permettront de circuler aisément malgré un fort achalandage. Quand bébé grandit, il est heureux de prendre place à bord d’un siège ou une remorque de vélo!

 Photos et souvenirs

  • Les détaillants de grande surface courtisent les clients avec des bébés pour des séances de photo soi-disant gratuites. Refusez ces offres, qui favorisent le gaspillage de papier glacé et faites aller vous-mêmes vos talents de photographe! Imprimez ensuite uniquement les photos marquantes.
  • Si vous voulez façonner un album souvenir, faites-le à partir de matériaux recyclés ou de vieux magazines.

Mon bébé écolo

L'allaitement maternel est la façon la plus écologique de nourrir son enfant.  Lorsque pratiqué sans restriction, à la demande et aussi longtemps que l'enfant en a besoin (en moyenne entre 2 et 3 ans), l'enfant n'a besoin d'AUCUNE autre sorte de lait ou de biberon.  En plus de tous les bénéfices pour sa santé physique, émotive et mentale, c'est l'UNIQUE façon de nourrir et materner un enfant prévue par la nature. Pour ma part, je suis allée au delà du débat couches jettables/couches lavables.  J'ai opté pour pas de couche du tout!  Ce que l'on appelle communément l'hygiène naturelle infantile, ou enocre communication sur l'élimination, est le moyen qu'ont pris les mères pour garder leur bébés propres et heureux, et ce pendant toute l'histoire de l'humanité, jusqu'à environ la révolution industrielle.  Cette pratique est encore de mise dans les sociétés traditionnelles.  Il ne s'agit pas d'apprentissage de la propreté (même si c'est la conséquence naturelle du processus), mais plutôt d'un moyen de communication intense entre une mère et son bébé.  Tous les bébés naissent avec une très forte capacité d'exprimer leurs besoins de nourriture, de chaleur, de contact, et même d'élimination (capacité avortée par le conditionnement à faire dans une couche).  C'est donc la meilleure façon d'être écologique à ce niveau.  Il y a plus de détails sur ce sujet ici www.diaperfreebaby.org (malheureusement en anglais, mais plusieurs autres sites francophones traitent du sujet). Chambre de bébé? chez nous on ne connaît pas.  Bébé dort avec nous dans notre lit familial.  Une autre pratique vieille comme l'humanité, et encore présente chez plusieurs peuples.  D'innombrables avantages pour parents et bébé.  Chaque famille peut organiser à son goût et selon ses besoins.  L'idée reste toujours de répondre aux besoins du bébé et de se reposer!  Bébé n'a pas besoin d'un ameublement dernier cri en merisier et d'une belle tapisserie, ces acommodements ne font plaisir qu'aux parents, selon moi.  Pour les plus vieux, papa a déniché du bois et a construit un lit à deux étages (50$). Pour le reste, friperies, bazar, échanges entre amis!  Et on évite soigneusement les jouets en plastiques made in China, du moins autant que les grands-parents veulent bien respecter nos valeurs et la planète de leur petits-enfants!  Mais ça c'est un autre débat :)  On prévilégie de jouer dehors en pleine nature plutôt que d'être sous l'abondance de jouets. Avec tout cela notre famille est trrrrrès loin des 10 000$ par année, je peux donc rester à la maison avec mes enfants pendant plusieurs années pour les élever moi-même et on peut manger bio!

Merci!

 Bonjour Anne-Marie!

Équiterre tient à vous remercier d'avoir pris le temps de nous faire part de vos suggestions et commentaires. Vous apportez un complément très intéressant à notre Geste du mois. Merci beaucoup!