Skip to Content

L'investissement socialement responsable

Geste - Investissement responsable

Travailler.
Faire des économies.
Investir.

Des milliers de citoyens choisissent d'intégrer une stratégie d'épargne à leur vie quotidienne. Principalement pour faire fructifier leur argent et s'assurer un revenu à la retraite.

Ainsi « par l'entremise de leurs fonds communs, les Canadiens détiennent plus de 700 milliards de dollars dans des entreprises canadiennes et étrangères (1) ».

Des placements qui, tout le monde le souhaite, assurent une certaine rentabilité.

L'épargne comme choix de consommation responsable

L’investissement peut être synonyme de pouvoir individuel et collectif. Ainsi, pour une vision durable et à long terme, plusieurs personnes utilisent leur pouvoir d’actionnaire pour contribuer à bâtir un monde meilleur.

Investir dans le nucléaire ou l'énergie propre et renouvelable? L'armement ou des entreprises d'économie sociale? Le tabac ou l'agriculture biologique?

L'investissement socialement responsable (ISR) existe depuis plusieurs années; il était déjà encouragé au XVIIIe siècle par le mouvement philanthropique et les communautés religieuses. Ce type d'investissement s'est modernisé au point de devenir une catégorie à part entière dans le monde des finances personnelles.

Qu'est-ce que l'ISR?

La définition est relativement simple. Selon l'Association canadienne pour l'investissement responsable, l'ISR « consiste à inclure les préoccupations environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) dans la gestion et la sélection des investissements ».

L'ISR peut prendre différentes formes. Les trois principales sont présentées en détail sur le site La finance pour tous :

  • Les fonds socialement responsables ou de développement durable
  • Les fonds d’exclusion (excluent certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac, etc.)
  • L’engagement actionnarial ou activisme actionnarial (dialogue avec les entreprises, propositions d’actionnaires, exercice du droit de vote)

Le principe demeure toujours le même : investir notre argent pour qu'il puisse agir comme levier pour construire un monde plus écologique, équitable et solidaire.

Comment faire?

Au Québec, il n'existe actuellement pas de normes permettant d'encadrer l'offre de fonds d'ISR. En Europe, le Label ISR Novethic facilite la tâche du consommateur en évaluant les différents fonds offerts selon des critères précis.

Il peut donc être difficile de s'y retrouver dans les quelque 70 fonds d'ISR offerts ici. La démarche la plus simple est de déterminer vos propres critères d'évaluation. Vous pouvez ensuite faire des recherches pour déterminer les entreprises dans lesquelles vous souhaitez placer votre argent ou choisir d'investir dans des fond socialement responsables constitués de titres de société présélectionnés. Parlez-en à votre conseiller financier qui devrait pouvoir vous guider.

Soyez vigilant : certains fonds n'ont de responsable que le nom! Posez des questions et insistez.

Pour vous aider à vous y retrouver, l’Association pour l’investissement responsable (AIR) a publié en 2010 un Guide sur les fonds communs de placement socialement responsables au Canada. Le magasine Protégez-vous fait aussi le tour de la question et vous guide dans vos choix. 

Une option rentable

La crainte de ne pas voir son argent fructifier en choisissant l'ISR n'est pas fondée : « toutes les études tendent à démontrer qu'à terme, l'investisseur n'a pas besoin de sacrifier du rendement pour investir de façon socialement responsable » (2).

De plus, « les fonds ISR produisent en plus une performance non financière, qui se traduit par une amélioration de la qualité de vie. Malheureusement, cette performance est non mesurable. » (2)

Un modèle en évolution

L'engouement pour l'ISR est indéniable. Malgré quelques difficultés à se retrouver dans toute la panoplie d'options disponibles, et le choix d'entreprises parfois controversées, les citoyens sont de plus en plus intéressés par ce type de placement. Qui peut s'en plaindre?

Équiterre ne possède pas d'expertise particulière en investissement responsable. Si nous sommes favorables à cette forme d'investissement conforme à nos valeurs, nous référons nos lecteurs à leur conseiller financier pour en savoir davantage.

Sources:
(1) Frédéric Perron, Finances personnelles, Protégez-vous, février 2011
(2) Christine Deslandes, Investissement responsable 101, Les Affaires, Décembre 2009