Skip to Content

Campagne Cocktail transport

Solution - CCT Voyage en liberté, R.Acosta

L'utilisation massive de l'automobile est responsable d'émissions atmosphériques polluantes qui portent gravement atteinte à la santé publique et à l'environnement, tout en contribuant aux changements climatiques. La hausse des émissions de gaz à effet de serre (GES) observée au Québec est principalement attribuable à la croissance des transports, soit 21,9% (1). Cette motorisation croissante a également des impacts négatifs pour la société: les coûts associés à la voiture (paiements, assurances, essence, stationnement, entretien, etc.) et à son utilisation (accidents, hospitalisations, entretien des infrastructures, congestion routière, etc.) sont un poids de plus en plus lourd à porter pour les contribuables.

Promouvoir le transport durable

C'est en 2003 qu'est née la campagne de sensibilisation sur le transport durable dont les principaux objectifs sont de :

Des ressources et des expériences positives

La campagne Cocktail transport à travers sa Station-service cocktail transport, offre aux citoyens une panoplie d’outils (calculateur GES et budget) pour faire valoir les avantages du cocktail transport et des conseils pour l’utilisation de chacune de ses composantes. Cette campagne s’articule également autour d’un grand concours pan québécois « gagnez un an de transport écolo » ainsi que d’une plateforme d’échanges sur les transports durables via la page Facebook de la campagne.

De plus, afin de mener plus loin leurs actions, les citoyens sont inviter à parrainer leurs amis, élus et employeurs en faveur des modes de transport durables. 

Source:

(1) MDDEP, Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2006 et leur évolution depuis 1990.

Publication(s): 

 Équiterre a présenté un mémoire dans le cadre de l'enquête et audience publique sur « Les enjeux liés à l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste dans le shale d'Utica des...

Mémoire déposé dans le cadre de la consultation sur le plan de transport de Montréal qui fait état des recommandations d'Équiterre en matière de transport actif et collectif.

En juin 2005, Équiterre s'oppose à la création d'un nouveau lien autoroutier de 7,2 kilomètres entre Laval (A-440) et Montréal (A-25 à la hauteur de Henri-Bourassa). L'organisme juge que ce projet...

Dans ce mémoire Équiterre reconnaît qu'un projet doit être mis en oeuvre pour répondre aux besoins de la population dans l'axe de la rue Notre-Dame. Toutefois, l'organisme s'oppose au projet tel...

En résumé: 
Pour réduire l’utilisation de l’auto solo !