Skip to Content

Cocktail transport en chiffres

la marche et le vélo

  • Considérant que 3 km à pied ou 7 km à vélo sont les distances qu’une personne peut parcourir en moins de 30 min et que la distance moyenne de navettage au Québec est de 7,8 km (1) en utilisant ces modes de transports actifs, une grande partie des travailleurs québécois pourrait se rendre à leur lieu de travail à pied ou à vélo.
  • Au Québec, 31 % des adultes et 76 % des enfants font du vélo au moins une fois par semaine (2).
  • Il y a 6 750 km de pistes et bandes cyclables au Québec (2).
  • Sur le territoire de l’île de Montréal, 35 % des déplacements de moins de 2 km sont effectués à pied (3). Ce qui représente la plus forte moyenne de déplacement à pied en Amérique du Nord.

Les transports collectifs

  • Un seul autobus peut remplacer plus de 40 automobiles, économiser 70 000 litres de carburant et empêcher le rejet de 168 tonnes de polluants par an (4).
  • Au Québec, 12,8 % des travailleurs utilisent les transports en commun pour se rendre au travail (5).
  • Les dépenses des sociétés de transport en commun sont deux fois plus efficaces pour stimuler l'économie québécoise que les dépenses équivalentes pour le transport par automobile. Les importations représentent 10 % des dépenses des transports collectifs vs 50 % pour l'automobile (6).
  • Pour chaque million de dollars investis, l'automobile crée 5,5 emplois pour 11,4 dans le transport collectif (7).

Le covoiturage et l'autopartage

  • Au Canada, le nombre de personnes utilisant le covoiturage est passé de 6,9 % en 2001 à 7,7 % en 2006, ce qui correspond à 206 000 personnes supplémentaires (8).
  • L’autopartage entraîne une diminution moyenne du nombre de kilomètres parcourus en voiture par personne de l’ordre de 38 % (soit 2900 km par année en moyenne) (9).
  • Les 11 000 usagers québécois de l'autopartage réduisent leurs émissions de 13 000 tonnes de CO2 chaque année, soit 1,2 tonne par usager. Le potentiel de l'autopartage au Québec est de réduire les émissions de CO2 de 168 000 tonnes (9).
  • 77 % des adhérents québécois à l’autopartage déclarent s’être départis ou avoir renoncé à l’achat d’un véhicule grâce à ce service (9).

L'automobile

  • Le secteur des transports est le plus grand responsable des émissions de gaz à effet de serre au Québec, avec près de 40 % des émissions totales. Réduire l'utilisation de la voiture solo est donc une priorité pour lutter contre les changements climatiques (10).
  • En 1978, au Québec, le ratio automobile-habitant était de 0,46. Trente ans plus tard, soit en 2008, le ratio était de 0,73 (11). En 2008, ce pourcentage représentait plus de 5,6 millions de voitures en circulation (12).
  • Annuellement une voiture qui parcourt 20 000 km émet plus de 4 tonnes de CO2 (13).
  • Le Québec ne produit pas de pétrole, une augmentation de 5 cents par litre en 2007 a fait perdre au gouvernement du Québec 6 millions de dollars (14).
     

Sources:
(1) Statistique Canada. Habitudes de navettage et lieux de travail des Canadiens, Recensement de 2006 : portraits national, provinciaux et territoriaux.
(2) Vélo Québec, 2005. L'état du vélo au Québec en 2005.
(3) Ville de Montréal, 2007. Plan de transport.
(4) Ressources naturelles Canada, 2002. Guide du Bon $ens au volant
(5) Statistique Canada. Proportion des travailleurs utilisant le transport en commun pour se rendre au travail et groupes d'âge, Canada, provinces et territoires, 1996, 2001 et 2006.
(6) Chambre de commerce du Montréal métropolitain, 2004. Les transports en commun, un puissant moteur du développement économique de la région métropolitaine de Montréal.
(7) Bergeron, Richard, 2003. L'économie de l'automobile au Québec.
(8) Transport Canada. Les tendances du covoiturage au Canada et à l'étranger.
(9) Tecsult, 2006. Première étude sur l’autopartage au Québec.
(10) Ministère du développement durable, environnement et parcs, 2008. Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serres en 2006 et leur évolution depuis 1990.
(11) Institut de la statistique du Québec. Population du Québec, 1971-2009.
(12) Équiterre, 2009. Pour un Québec libéré du pétrole en 2030.
(13) Ressources naturelle Canada, 2009. Guide de consommation de carburant.
(14) Ministère québécois des finances, 2008. Études économiques, fiscales et budgétaires.   

Flux d'information :