Skip to Content

Équiterre accompagne les CPE en Montérégie : 3000 enfants mangent des aliments locaux grâce au Projet Croqu’Plaisir

Actu - Video Croqu'Plaisir

Dans le cadre du projet Croqu’Plaisir en Montérégie, Équiterre est fier d’avoir contribué à mettre des aliments locaux dans les menus quotidiens de plus de 3000 enfants de la Montérégie.

En 2013 et 2014, près de 29 services de garde (45 installations) de la région ont profité des services d'accompagnement et d'éducation d'Équiterre afin d'offrir davantage d'aliments locaux et sains aux enfants, via le volet « Approvisionnement local » du projet Croqu'Plaisir.

Équiterre a offert un accompagnement personnalisé et gratuit aux services de garde qui a grandement facilité les démarches des CPE pour identifier et trouver les bons fournisseurs de produits locaux. Au total, plus de 25 liens d’affaires ont été créés ou consolidés avec des producteurs biologiques du réseau des fermiers de famille d’Équiterre, des producteurs locaux et des regroupements de producteurs.

Un sondage effectué auprès des CPE participants a démontré que 100 % des responsables alimentaires et directions générales ont recherché davantage d’aliments locaux dans les listes de commande des fournisseurs, et plus de 88 % en ont commandé davantage.

Du côté des fournisseurs, plus de la moitié de ceux-ci (certains étant de gros joueurs) disent avoir senti une plus grande demande en aliments locaux de la part des services de garde. Lors d'une semaine type en septembre 2014, plus de 56 % des fruits et légumes commandés par les services de garde participants provenaient du Québec (comparativement à 50 % en 2013). De plus, un important travail de mobilisation a été mené avec ces derniers afin de rendre systématique l’identification de la provenance des fruits et légumes dans les listes de commande.

« Nous sommes heureux et fiers de constater que notre travail de sensibilisation auprès des CPE porte fruit », explique Murielle Vrins, chargée de projets en alimentation institutionnelle chez Équiterre. « De plus, le fait de travailler directement avec les distributeurs de fruits et légumes pour améliorer les pratiques d’identification des produits locaux est apparu comme une solution pouvant engendrer des répercussions dépassant largement l’envergure du projet Croqu’Plaisir puisque cela a un effet de levier dans le système agroalimentaire régional. », se réjouit-elle.

Pour en savoir plus sur le projet et ses résultats.
Pour visionner le projet en images.

Quelques faits saillants des résultats du projet:

  • Suite aux efforts de sensibilisation d’Équiterre, 100 % des responsables de l’alimentation ayant répondu au sondage disent rechercher davantage la présence de fruits et légumes du Québec dans les listes de commande des fournisseurs, et 88 % croient en avoir effectivement commandé davantage ;
  • En plus des produits offerts par des producteurs et des regroupements de producteurs qui approvisionnent 100 % local, plusieurs distributeurs offrent également des fruits et légumes locaux en proportions importantes dans leurs listes, surtout en saison ;
  • Les services de garde commandent des produits locaux au moment de planifier les menus. Les résultats d’évaluation révèlent qu’en moyenne, les services de garde s’approvisionnaient à 56 % de produits locaux en 2014 (50 % en 2013) (fondé sur l’évaluation d’une semaine de commande en saison).
  • 25 liens d’affaires ont été créés ou consolidés entre des services de garde et des fournisseurs alimentaires n’offrant que du local, augmentant par le fait même la part d’aliments frais et locaux dans les menus offerts aux enfants.
  • Le virage vers l’approvisionnement local dans les services de garde semble directement lié à l’identification claire et systématique des produits locaux dans les listes de prix des fournisseurs alimentaires, particulièrement des distributeurs.