Skip to Content

Geste du mois de novembre : une fin de semaine sans achat!

actu.jpg

Vous connaissez la Journée sans achat? Le 29 novembre, ce concept nous met au défi de ne rien acheter pendant toute une journée. Cette journée, célébrée à travers le globe est née pour faire contrepoids au « Vendredi fou » (Black Friday), où les commerçants rivalisent pour obtenir l’attention des consommateurs à coups de rabais alléchants.

Cette année, Équiterre a décidé de pousser plus loin l’expérience avec un geste du mois « fin de semaine sans achat »! Quelques jours (29 novembre au 1er décembre) pour laisser de côté les achats impulsifs, le suremballage, la consommation jetable (1) et les bidules qui se brisent souvent trop vite et prioriser les amis, la famille et les petits plaisirs réconfortants, sans dépenser le moindre sou! On en est tous capables, pas vrai? Voici quelques trucs pour résister à la tentation et relever le défi :

  • Organisez une activité de troc! Pourquoi ne pas proposer un événement d’échange d’objets entre ami-e-s, voisin-e-s ou collègues. Vous pouvez même choisir une thématique précise : vêtements, jouets pour enfants, matériel de sport, livres, etc. Chez soi, au bureau le midi, dans un lieu communautaire durant le week-end : choisissez la formule qui vous convient le mieux! Créez un événement Facebook privé pour y inviter vos ami-e-s. Pour un évènement réussi, faites le plein d’idées par ici!

 

  • Organisez un répar-o-thon! Votre grille-pain fait des chichis? Il manque un bouton à votre chemise? L’une de vos chaises de cuisine est bancale? Profitez de l’occasion pour faire vos réparations en groupe plutôt que d’acheter du neuf! Invitez les personnes bricoleuses de votre entourage à vous donner un coup de main. Vous êtes habile en couture, en menuiserie ou vous avez la fibre techno? Offrez vos services à vos proches! Invitez vos convives à apporter les outils et le matériel qui vous manquent. Ce sera peut-être l’occasion de développer un nouveau talent, qui sait?
    >> Groupe Touski s’répare sur Facebook : communauté en ligne de bricoleuses et bricoleurs pour y trouver trucs et astuces pour vos réparations
    >> iFixit: tutoriels en ligne pour la réparation de matériel électronique.

    Que ce soit pour mettre des outils à la disposition du public, proposer des ateliers ou offrir des conseils sur la réparation, plusieurs espaces peuvent accompagner vos projets de réparation pour votre fin de semaine sans achat :

    >> À Montréal, la Remise, bibliothèque d’outils ou Les Affûtés, pour créer et réparer
    >> À Québec, l’atelier La Patente et son outilthèque
    >> À Sherbrooke, la coopérative La Fabrique

    Consultez aussi :

    >>le réseau des ruches d’art pour les projets créatif
    >>le réseau international des Repair Cafés et leurs activités de réparation communautaire et
    >>le répertoire des Cercles des fermières, dont les membres pourraient vous fournir de précieux conseils en textiles et artisanat.
    >>le répertoire des FabLabs du Québec qui proposent des espaces de travail et plusieurs outils et machines en libre-service 

  • Troquez votre temps! Vous avez un talent, ou un savoir-faire et vous souhaitez échanger votre temps contre un service? Les Accorderies sont pour vous! Le principe est simple : une heure de votre temps contre une heure du temps de quelqu’un d’autre. Que ce soit pour cuisiner un plat, promener votre chien, initier quelqu’un à un logiciel de traitement de texte ou apprendre une langue, tous les prétextes sont bons pour donner et recevoir un coup de main. Les Accorderies visent aussi à renforcer la solidarité entre personnes d’âge, de sexe, de culture et de revenu différents. Un bon prétexte pour rencontrer des gens de votre communauté!

  • Pour le plein de cadeaux de Noël, jetez un coup d’oeil au guide pratique pour un temps des Fêtes écolo que nous avions produit. Vous y trouverez une foule d’idées de cadeaux immatériels, d’emballages zéro déchet et d’inspirations pour mettre en valeur ce que vous avez déjà sous la main.

 

  • Amplifiez votre action! Votre geste individuel peut influencer vos proches et en inspirer d’autres à acheter moins, mais mieux. Vous pouvez aussi donner plus de portée à votre initiative au niveau local en l’organisant en partenariat avec votre municipalité ou avec un organisme communautaire qui pourrait vous prêter un local et vous permettre de rejoindre plus de gens. Plusieurs bibliothèques municipales offrent aussi divers objets à emprunter en plus de livres. Pourquoi ne pas contacter la vôtre pour mettre en place un prêt de jouets, d’instruments de musique ou une banque de semences? Bibliothèque et Archives nationales du Québec propose même des conseils pratiques pour guider ce processus.

Alors, vous êtes prêt-e-s à relever le défi de la fin de semaine sans achat? Partagez-nous les photos de vos réparations, créations ou activités sur Instagram en identifiant Équiterre (@equiterre_ong) et en utilisant le #FDSsansachat

1. Note de la rédaction : notre obsession des rabais, le coût trop bas de l’enfouissement des déchets et la délocalisation des manufactures (main d’oeuvre bon marché, mais conditions de travail déplorables) pousse les entreprises à produire du jetable. Les consommateurs sont donc pris dans une spirale qui pousse à acheter toujours plus, pour moins cher.