Skip to Content

Gestes concrets pour tirer parti de cette période bien particulière

mosaique2.png

La crise actuelle du coronavirus a nécessité des changements majeurs de société et dans la vie quotidienne de tous. Les mesures de prévention mises en place au Québec et au Canada visent à protéger la santé des citoyens le plus possible. Bien que la situation pose des défis, ça peut aider de voir ces moments difficiles comme des occasions de découverte, de réflexion et de mise au point de ce qui est le plus important dans nos vies.

Voici quelques suggestions de gestes concrets de la part de l’équipe d’Équiterre. Nous espérons qu’elles vous aideront à tirer profit de cette période inédite.

Pour manger bien et de façon durable

Cette crise nous amène inévitablement à repenser notre façon de consommer les aliments. Alors que le Guide alimentaire canadien nous disait à la même période ou presque l’an dernier de remettre en question notre consommation de calories vides, sur-emballées, dispendieuses, monopolisatrices de ressources, et de fait peu riches en apports pour notre santé, notre environnement et notre portefeuille, le contexte actuel est une véritable occasion de s’y mettre.

  • Cuisiner! C’est aussi ce que nous a invité à faire davantage le nouveau Guide. Ce temps passé dans nos cuisines n’est que bénéfique pour développer nos apprentissages culinaires, découvrir des aliments consciencieux et savoureux et les enseigner à nos enfants. Par exemple, que diriez-vous de faire votre propre bouillon de légumes? Une bonne façon de ne pas gaspiller les carottes un peu molles dans votre frigo!
  • Sur ce point : congeler, transformer. Équiterre a publié récemment cet article qui comprend des trucs de conservation des aliments pour éviter le gaspillage alimentaire. Référez-vous y!
  • Privilégier les légumes de conserve dans sa liste d’épicerie. Faites des réserves de conserves, c’est important, mais tant qu’il y a des produits frais disponibles, ce sont eux qu’il faut consommer en premier. Heureusement, on a encore des produits frais, dont des légumes produits ici. Choux, courges, carottes, navets et pommes de terre, tels que offerts dans les paniers bio du Réseau des fermiers de famille peuvent se conserver longtemps.
  • Acheter local, près de chez-soi. Cela permet de soutenir notre économie locale et de diminuer notre impact sur l’environnement. Privilégiez les marchés locaux, les épiceries du coin de même que vos restaurants favoris (autant ceux qui offrent des repas à emporter), en s’assurant de respecter les consignes des autorités bien sûr. Il est aussi possible de vous procurer des cartes-cadeau de vos commerçants préférés pour les soutenir.

Finalement, pour ceux qui ont les enfants à la maison, profitez de la possibilité de manger plus souvent en famille!

Pour nettoyer votre domicile de façon écolo

On est tous préoccupés par les microbes en ce moment, avec des pénuries de désinfectant pour les mains et des étagères moins bien remplies que d’habitude en produits d’entretien ménagers. Vous voulez assurer la salubrité de votre maison, mais ne voulez pas utiliser des produits potentiellement dangereux...

Avez-vous pensé à remplacer vos produits de nettoyage du commerce par des produits écolos, fabriqués à la maison et économiques? Si certains produits viennent à manquer et qu’une visite à l’épicerie n’est pas une option pour vous, plusieurs ressources sont disponibles pour vous aider à concocter vos propres produits nettoyants :

ATTENTION! Nettoyer (enlever la poussière et les détritus), c’est bien beau, mais assurez-vous toutefois de désinfecter (éliminer le virus) les surfaces souvent utilisées (robinets, poignées de portes, interrupteurs, claviers, etc.) avec un produit qui tue réellement le virus. Selon ce qu’on sait présentement, celui-ci peut survivre jusqu’à trois jours sur certaines surfaces.

Ce ne sont pas tous les produits qui ont la même efficacité (voir cet article de l’université américaine Rutgers qui s’est penchée sur le sujet. Au moment de réaction de ce texte, Santé Canada n’a pas encore diffusé sa liste de produits désinfectants recommandés pour éliminer le COVID-19.

Pour divertir votre marmaille et éviter le sentiment d’enfermement

Nous vivons tous des situations différentes en ce moment. En télétravail, en arrêt de travail, en solo ou avec des jeunes ou moins jeunes enfants chez nous… Cela pose naturellement de nouveaux défis, surtout avec les recommandations de ne pas sortir trop loin ou trop souvent.

Pour ceux qui se retrouvent seuls chez eux, assurez-vous de rester en contact avec vos proches pour briser l’isolement.

S’occuper des enfants à la maison tout en étant en télétravail, c’est un défi possible à relever!

  • Essayer de maintenir une routine prévisible pour aider vos enfants à mieux comprendre leur journée.
  • Impliquez vos enfants dans les tâches quotidiennes, que ce soit la préparation des repas (et collations comme muffins et biscuits) ou le nettoyage des aires communes (avec votre solution maison - voir section précédente).
  • Profitez de l’arrivée du printemps pour que vos enfants rangent leur linge d’hiver.
  • Pour les enfants plus jeunes : inscrivez des idées d’activités dans une boîte dans laquelle les enfants peuvent piger. Casse-tête, coloriage, pâte à modeler, émissions éducatives : les idées ne manquent pas afin que vos enfants soient autonomes pendant que vous travaillez à côté d’eux.
  • Pour les enfants plus âgés : suivez les suggestions de votre commission scolaire ou de votre école. Plusieurs alimentent les parents avec des liens vers des activités éducatives. Des outils fournis par des compagnies comme Scholastic et Taleming, peuvent également les divertir de façon constructive.
  • Prenez un grand bol d’air frais dans votre cour ou par le biais d’une marche avec eux au début et/ou en fin de journée avant de vous attaquer au souper.

Si vous êtes chez vous avec les enfants, sans devoir travailler, trouvez de l’inspiration pour jouer écolo et même bricoler vos propres jouets ou jeux de société, pour créer de nouveaux divertissements. Ne sous-estimez surtout pas les possibilités de bricolage de cartons d’oeufs, de rouleaux de papier toilette vides, etc. C’est du réemploi ;)

Pour éviter le sentiment d’enfermement (le cabin fever), assurez vous de structurer vos journées pour essayer de tirer parti de la situation. Profitez du temps à la maison pour faire les tâches pour lesquelles vous n’avez jamais le temps. Et profitez d’Internet pour vous faire sortir à des endroits jamais visité, par exemple, par le biais de visites virtuelles de grandes musées.

Surtout, ne soyez pas trop sévère envers vous et vos proches. Nous vivons tous des émotions différentes à travers cette période et l’anxiété est difficile à éviter. Essayons de voir le positif et d’en profiter le plus possible.

 

Pour réparer vous-mêmes vos objets et appareils

Votre laveuse vient de briser et vous ne voulez pas faire venir quelqu’un pour la réparer ni sortir pour la remplacer? Alors qu’il faut limiter les contacts humains, le moment est bien choisi pour apprendre à réparer soi-même ses objets et appareils avant d’en acheter de nouveaux ou de les jeter.

  • Les portails français ifixit.com et commentreparer.com comportent un nombre impressionnant de tutoriels écrits et vidéos pour réparer presque tout à la maison...de votre téléphone à vos boutons de chemise.
  • Le groupe Facebook Touski s’répare est une ressource intéressante si vous souhaitez faire appel à la communauté pour ses conseils afin de réparer ou nettoyer un objet.
  • Consultez notre dossier sur le sujet (avec des suggestions de ressources par région).

Devenir plus autonome, voilà un effet secondaire positif de la situation actuelle!

 

Pour aider les autres, pour rester en contact

En période de pandémie, la solidarité est essentielle. Bien qu’il est recommandé d’éviter les contacts pour réduire les risques de propagation du virus, vous pouvez quand même rester actif sur le plan virtuel afin d’aider les autres ou de vous faire aider. Visitez les groupes Facebook d’entraide de votre région référencés ci-dessous :

De même, il existe des groupes de soutien plus spécialisés où vous pourrez trouver de l’aide d’ordre juridique. Du soutien est également offert pour les personnes du milieu arts et de la culture, durement touchées en cette période :

Avocat.e.s pour l’entraide
Avocates et avocats du Québec - Groupe d’entraide - COVID19

Soutien pour les gens du milieu artistique et culturel

Soutien à/de la communauté culturelle québécoise - COVID-19
Groupe d’entraide, d’information et de soutien pour les artistes -COVID-19

Restez informé sur ce qui se passe dans votre coin de pays en fréquentant régulièrement les groupes Facebook de quartier (les fameux bazars). La liste est trop longue pour être répertoriée ici, mais il suffit en général d’écrire « bazar » suivi du nom de votre arrondissement, ville ou région dans le champ de recherche de Facebook et vous trouverez assez facilement. Visitez aussi les pages officielles de vos municipalités ou arrondissements, il s’y partage des informations essentielles sur les mesures mises en place au niveau local.

Enfin, si vous n’êtes pas une personne survivaliste dans l’âme et qu’un bon mode d’emploi en temps de crise ferait votre bonheur, lisez ceci.

Pour vous inspirer et pour apprendre davantage sur les thématiques d’Équiterre

Si vous avez un peu de temps disponible, voici une liste de lectures, vidéos et balados coup de coeur de l’équipe d’Équiterre. La plupart portent sur les grands chantiers environnementaux de l’heure. Pour mieux connaître et comprendre le travail d’Équiterre dans la transition vers une société plus durable, par le biais de la sensibilisation, de la mobilisation et de politiques publiques ambitieuses, veuillez consulter les archives de notre bulletin.

La crise climatique, elle aussi, demande des changements de société et dans nos vies quotidiennes

Les scientifiques nous disent que pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C, il faut modifier rapidement, radicalement et de manière inédite tous les aspects de la société.

La crise du coronavirus nous montre que nous sommes capables de ce type de changement radical. Elle nous fait repenser nos façons de faire, nos systèmes sociétaux, nos priorités, et ce qui est vraiment essentiel dans nos vies. Elle nous fait réaliser que c’est possible de bien vivre plus proche de chez nous, plus simplement, et qu’il y a beaucoup de potentiel de bonheur là-dedans.

La crise climatique est également une crise de santé humaine et bien au-delà. Nous sommes préoccupés maintenant à demeurer en santé et à réduire la propagation du coronavirus. Mais c’est également une excellente opportunité de réflexion sur la façon dont nous voulons bâtir la société de demain : quels changements nous voulons et pouvons faire pour vivre dans une société plus solidaire et résiliente.

Prenez soin de vous et restez à l'affût pour d'autres nouvelles!

Flux d'information :