Skip to Content

La lutte contre le glyphosate doit continuer!

pétition glysophate

Le gouvernement fédéral vient d’annoncer qu’il veut autoriser plus de pesticides sur nos céréales et légumineuses. Oui, vous avez bien lu. Le glyphosate, ce pesticide jugé cancérigène probable par l'Organisation mondiale de la santé contre lequel nous menons une lutte depuis des années demeure toujours une menace.

Ce qui ferait du Canada un pays moins exigeant que les États-Unis et la Chine en ce qui concerne les céréales et légumineuses.

Nous avons déposé notre pétition contre le glyphosate à Justin Trudeau, Premier ministre, Patty Hajdu, ministre de la Santé, Marie-Claude Bibeau, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et Jonathan Wilkinson, ministre de l'Environnement et du Changement climatique, pour faire entendre la voix des 33 000 autres signataires.

Durant de nombreuses années, la lutte contre le glyphosate a été un dossier central pour Équiterre. Maintenant, nous travaillons dans une approche plus globale pour promouvoir l'agriculture régénérative. Cette approche nous permet d'aller à la source du problème qui engendre le besoin de pesticides et de fertilisants de synthèse, tout en ayant des co-bénéfices nombreux, comme l'augmentation de la résilience climatique des fermes.

Pour continuer la lutte contre le glyphosate, Équiterre travaille comme membre de Vigilance OGM, qui vient de lancer une campagne ambitieuse, Sortir du glyphosate, pour faire contrepoids aux lobbys de l’agrochimie et mettre de la pression sur les différents paliers gouvernementaux qui sont en capacité d’agir. Cette campagne est basée sur 15 revendications,signez et partagez ce manifeste : #SortirDuGlyphosate.

Flux d'information :