Skip to Content

Une alliance transatlantique se forme contre le projet GNL/Gazoduq au Canada et le projet LNG Stade en Allemagne

qcal_cdp_1.jpg

22 organisations allemandes et 18 canadiennes s'associent pour former une alliance transatlantique et exiger l’arrêt immédiat de deux grands projets de gaz naturel liquéfié (GNL), le projet GNL/Gazoduq en Amérique du Nord et le projet Hanseatic Energy Hub en Europe.

En juin 2021, la compagnie GNL Québec qui vise à développer une usine de liquéfaction et un port méthanier à Grande-Anse au Saguenay a annoncé le lancement d'un partenariat stratégique avec Hanseatic Energy Hub, une entreprise qui vise à construire le terminal d'importation de GNL Stade dans le Nord de l'Allemagne. Le projet de GNL/Gazoduq a une capacité d'exportation projetée d'environ 15 milliards de mètres cubes par année (Gm3/an) de GNL tandis que les plans actuels de GNL Stade prévoient une capacité de regazéification de 12 Gm3/an. Les deux projets souhaitent être opérationnels au plus tôt d'ici 2026.

Cette coalition de groupes environnementaux dépeint le fragile partenariat entre les deux projets potentiels comme une « entrave majeure à la transition énergétique », une « bombe climatique » et une « honte nationale et internationale » pour les gouvernements qui refusent encore de leur fermer la porte. Le projet de GNL/Gazoduq vise l’expansion de la production de gaz fossile non conventionnel dans les provinces de l’Ouest et son exportation vers les marchés internationaux. 

Lire le reste du communiqué »»

Flux d'information :