Skip to Content

Les ministres de l’Énergie se contredisent – ils prétendent un impact environnemental réduit tout en appuyant le développement des sables bitumineux

Ottawa (Ontario), le 19 juillet 2011 – Aujourd’hui, les groupes environnementaux ont répondu au communiqué publié par la Conférence des ministres de l’Énergie et des Mines qui a eu lieu à Kananaskis (Alberta). Le dénouement de la discussion au sujet d’une stratégie nationale de l’énergie n’a pas réussi à préconiser des mesures significatives pour un avenir sobre en carbone en manifestant plutôt un appui à l’industrie connaissant la croissance la plus rapide au Canada en tant qu’émettrice de gaz à effet de serre, soit les sables bitumineux. Le plan inclut un appui aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, et répond, du bout des lèvres, à la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« Appuyer le développement des sables bitumineux, alors que plus de 900 records de chaleur ont été battus seulement ce mois-ci aux États-Unis, est complètement irresponsable et déconnecté de la réalité », de dire Gillian McEachern de Environmental Defence. « Nous devons lutter contre les changements climatiques par le développement d'énergies propres et non pas en encourageant l'exploitation des sables bitumineux.»

Le plan pancanadien publié avec le communiqué définit et élabore la nécessité d’accélérer l’efficacité énergétique et d’investir dans les technologies de réseau intelligent. Cependant, l’intérêt marqué pour le développement continu des sables bitumineux menace sérieusement la transition du Canada des combustibles fossiles vers un avenir énergétique sécuritaire, propre et fiable.

« Il semble que l’industrie pétrolière a reçu ce pour quoi elle avait payé – un soutien tacite pour le développement rapide des sables bitumineux, crime climatique du Canada », déplore Steven Guilbeault d’Équiterre. « Si les ministres veulent faire du Canada une superpuissance de l’énergie qui dépend des sables bitumineux, ils auront besoin d’une machine à remonter le temps afin de les ramener au 20e siècle. Nous avons été témoins d’un leadership sur l’énergie propre de la part de certaines provinces mais le dénouement de la réunion est incompatible avec une stratégie énergétique du 21e siècle. »

Les groupes environnementaux les ont exhortés à agir ensemble rapidement sur l’élimination agressive des combustibles fossiles et à procéder à des investissements importants dans l’énergie propre et dans l’efficacité énergétique.

« Les Canadiennes et les Canadiens méritent des emplois propres, un air pur et un avenir sécuritaire pour leurs enfants », de dire Graham Saul du Réseau action climat Canada. « Les gouvernements provinciaux et fédéral doivent faire preuve de leadership afin de mettre fin à notre dépendance insouciante au pétrole, au charbon et au gaz naturel, et doit accélérer sérieusement le soutien aux énergies propres. »

-30-

* L’industrie pétrolière a commandité un tiers des coûts de la réunion des ministres : http://www.climateactionnetwork.ca/e/news/2011/release/index.php?WEBYEP_DI=20.

Pour plus d’information ou pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :

Gillian McEachern
Environmental Defence
613-292-4416

Hannah McKinnon
Réseau action climat Canada
613-276-7791