Skip to Content

VITRINES EN SANTÉ ET EN CONSERVATION DES SOLS: S’INSPIRER DES MEILLEURES APPROCHES EN GRANDES CULTURES

gabriel-jimenez-jin4w1hqgl4-unsplash.jpg

 Qu’est-ce que le projet de vitrines en santé et en conservation des sols?

Il existe au Québec un bassin de producteurs de grandes cultures qui mettent en place des pratiques qui ont fait leurs preuves dans la littérature scientifique : elles sont bénéfiques pour l’environnement et la santé des sols, et permettent d’accroître la résilience des entreprises ainsi que la protection des capacités de production à long terme.
C’est dans le but de susciter l’intérêt pour ces pratiques et approches et de favoriser leur adoption chez un plus grand nombre d’agriculteurs québécois en grandes cultures qu’a été mis sur pied le projet de vitrines technologiques solsensante.ca par Équiterre en collaboration avec Coordination Services-Conseils.

--- ALLER À LA PAGE DES VITRINES (sur le blogue Agri-Réseau) ---


Hébergées sur le site partenaire d’Agri-Réseau, site collaboratif qui a pour mission d'accélérer la diffusion de l'information de pointe en agriculture et agroalimentaire, les vitrines consistent à rassembler en un seul lieu :

  • des capsules vidéo de profils de sols sur les fermes participantes, témoignant de l’effet des bonnes pratiques sur la qualité des sols;
  • des webinaires;
  • des fiches d’entreprises évolutives au fil du temps, comprenant des photos des pratiques et les témoignages des producteurs. Elles mettent en lumière l’histoire des producteurs : pourquoi ils ont mis en place des pratiques de conservation des sols, qui les a aidés, quelle a été la chronologie, quels défis ils ont rencontré;
  • une foire aux questions pour toute personne intéressée (agriculteur, conseiller, agronome);
  • des liens vers des ressources pouvant soutenir les entreprises agricoles intéressées par les pratiques mises en démonstration.

 

--- ALLER À LA PAGE DES VITRINES (sur le blogue Agri-Réseau) ---

 

Quels types d’entreprises agricoles sont présentées?


Les entreprises agricoles participantes ont été choisies pour leur approche comportant un amalgame de pratiques de conservation des sols, soit au moins 2 des 3 familles de pratiques suivantes : travail réduit du sol, augmentation de la diversité des cultures, et réduction de la compaction des sols. Ces entreprises sont spécialisés en grandes cultures et incluront également des producteurs laitiers et porcins produisant des grandes cultures. Les régions visées sont la Montérégie, le Centre-du-Québec, la Mauricie, Lanaudière et/ou Chaudière-Appalaches.

À partir de l’expérience des entreprises choisies à l’an 1, les vitrines permettront de vulgariser et publiciser les différentes étapes à suivre par les producteurs agricoles pour mettre en place des pratiques de conservation de sols, comprenant les étapes d’implantation et d’opération, un calendrier, des données quant à la rentabilité, les principaux défis rencontrés et facteurs facilitants, ainsi que les ressources qui peuvent les accompagner.

Quel rôle ont les agronomes conseils dans le projet ?


Tout au long du projet, des conseillers en agroenvironnement et en gestion accompagneront les producteurs sélectionnés dans la réalisation du projet, c'est-à-dire de la préparation des semis à l'après récolte. Ils seront présents lors des tournages à la ferme et assureront un suivi étroit à chaque étape d'avancement pour recueillir les données qui permettront de documenter le projet et d'analyser l'impact des techniques de conservation des sols déployées aux niveaux technique et économique.

Quelle est la durée du projet?

Le projet de vitrines technologiques sur des approches de conservation des sols en grandes cultures conventionnelles s’échelonne sur une période de trois ans, de 2020 à 2023.

Qui sont les partenaires du projet?

Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec dans le cadre du volet 2 du programme Prime-Vert, et porté par Équiterre, en partenariat avec Coordination Services-Conseils. Le projet bénéficie de l’appui d’un comité d’experts composé de représentants du MAPAQ, de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), d’une candidate au doctorat de l’université Laval, et des Producteurs de grains du Québec. Les chercheurs de l’IRDA collaborent notamment à valider le plan de cueillette des données agronomiques et économiques chez les entreprises participantes et à l’analyse de ces données une fois recueillies.

Pour plus d’information sur le projet, communiquez avec nous: :

Nadine Bachand
Chargée de projet - Agriculture et climat
Équiterre
Cell. : 514 213-3287
nbachand@equiterre.org


Marie-Claude Lapierre
Chargée de projet
Coordination services-conseils
Tél. : 514 558-4884
mclapierre@coordination-sc.org

Si les pratiques de conservation vous intéressent, communiquez avec le réseau Agriconseils de votre région pour vous faire référer un conseiller.

Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec dans le cadre du volet 2 du programme Prime-Vert.