Skip to Content

L’environnement n’est pas un obstacle à la reconstruction, il en est le moteur – Signez la pétition contre le projet de loi 61

pl61-3-1200x709_2.jpg

Le gouvernement du Québec, avec son projet de loi 61, vise à mettre de l’avant un plan de relance économique accélérant l’approbation de nouveaux projets d'infrastructure au détriment d’évaluations environnementales essentielles.

Équiterre a soumis un mémoire sur ce projet de loi, avec nos recommandations, présentées ce matin devant la Commission des finances publiques par notre directeur des relations gouvernementales, Marc-André Viau et notre analyste en politiques climatiques, Caroline Brouillette.

« La sécurité et le bien-être de la population nécessitent des investissements et des choix politiques pour bâtir la résilience des collectivités touchées tant par la pandémie que par les changements climatiques. Or, nous sommes d’avis que ce projet de loi ne va pas pleinement dans le sens de ces objectifs », a fait valoir Marc-André Viau.

L'environnement doit être le moteur de notre reconstruction, pour la résilience de la vie et de nos sociétés

Le projet de loi PL61 sur la relance économique que le gouvernement veut propulser à grande vitesse cette semaine lui donnerait de trop larges pouvoirs pour notamment contourner les règles environnementales et les procédures d’appels d’offres pour octroyer des contrats d’infrastructures afin de relancer l’économie.

Il lance le signal que le gouvernement voit la protection de notre environnement et la lutte face aux changements climatiques comme des obstacles à la reconstruction du Québec et le redressement de son économie.

Oui, des investissements massifs, sans précédent historique, devront être faits dans les semaines, les mois et les années à venir. Mais tout comme la santé publique a guidé l’action politique, individuelle et collective face à la COVID-19, la science nous le dit depuis des années que l’environnement doit être le moteur de notre reconstruction, pour la résilience de la vie et de nos sociétés.

Nous encourageons donc le gouvernement à modifier substantiellement son projet de loi pour :

  • inclure des spécifications obligatoires de performance environnementale dans les appels d’offres publics;
  • assurer la cohérence de ce projet de loi avec le projet de loi 44 sur la gouvernance climatique;
  • remplacer les mesures d’accélération relatives à la qualité de l’environnement par une bonification des ressources au sein du ministère de l’Environnement de la Lutte aux changements climatiques;
  • accroître la transparence et renforcer les mécanismes de reddition de comptes.

Si cela n’est pas possible, nous demandons l’abandon immédiat du projet de loi PL61 dans sa forme actuelle et que de larges consultations inclusives de tous les secteurs de la société, puissent permettre d'investir dans le Québec de demain, pas celui du passé, le Québec à réinventer.

Signez la pétition pour ajouter votre nom à la nôtre : Disons non à un projet de loi qui sacrifie l’environnement au nom de la relance économique!