Skip to Content

Un plan climat adéquat en attendant de nouvelles cibles au fédéral

Montréal, 11 décembre 2020 - Équiterre accueille favorablement les resserrements réglementaires prévus au nouveau plan climat du gouvernement fédéral. L’organisme rappelle toutefois la nécessité de se doter de nouvelles cibles plus ambitieuses, ce qui constitue une obligation pour affronter la crise climatique.

«Est-ce que cette fois-ci sera la bonne? Atteindrons-nous enfin nos objectifs? On l’espère! Mais l’Union européenne vient de dévoiler sa nouvelle cible d'au moins 55 % de réduction des GES d'ici à 2030 par rapport au niveau de 1990. De son côté, le Canada travaille toujours dans un scénario de réduction des émissions de 30 % d'ici 2030 par rapport au niveau de 2005, malgré sa nouvelle ambition de dépasser cette cible. Nous faisons des progrès dans le scénario actuel, mais ce dernier n’est pas adapté à l’urgence climatique», déclare Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales d’Équiterre.

Tarification carbone plus restrictive: une bonne nouvelle

Nouvelle encourageante: le système de tarification fondé sur le rendement est bonifié pour refléter davantage les coûts réels de la pollution. Le gouvernement fédéral va au-delà des estimations du directeur parlementaire du budget, en faisant passer le coût de la tonne de carbone à 170$ en 2030.

«Feux de forêt, inondations, vagues de chaleur meurtrières, risques accrus sur la santé et la production agricole: les changements climatiques causés par la pollution ont un coût très réel. Soit on paie le prix en amont, soit on le paie en aval. Les Canadiens et les Canadiennes ne peuvent assumer la facture de l’inaction», ajoute Marc-André Viau.

Une norme sur les combustibles propres bienvenue

Annoncée depuis 2016 et devant être effective en 2021, la Norme sur les combustibles propres verra finalement le jour. Cette première phase, qui concerne les combustibles liquides comme l'essence des voitures, devrait avoir un impact significatif sur les émissions du secteur des transports.

«Pour que l'action soit forte et cohérente dans ce secteur, cette norme devra aussi s’accompagner d’autres mesures réglementaires, dont une norme Véhicules zéro émission pour le transport de marchandises et de personnes. », conclut Marc-André Viau.

-30-

Pour plus d’information:

Anthony Côté Leduc, relations médias
514-605-2000
acoteleduc@equiterre.org