Skip to Content

Plan climat de la Ville de Montréal: des mesures innovantes pour réaliser la transition

Montréal, 10 décembre 2020 - Équiterre salue le nouveau plan climat de la Ville de Montréal, qui met en place des mesures innovantes pour faire face à l’urgence climatique.

«Plusieurs mesures du plan sont intéressantes, mais celle dont nous nous réjouissons le plus, c'est vraiment l’imposition d’un test climat pour baliser les décisions de la Ville. Ça deviendra une référence en la matière pour toutes les administrations publiques», déclare Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales d’Équiterre.

«On décloisonne la lutte et on l’applique à un plus grand nombre de décisions politiques et économiques: c’est une manière très pragmatique et sérieuse d’affronter la crise climatique», précise Émile Boisseau-Bouvier, analyste chez Équiterre, au sujet du test climat.

Un effort financier significatif

Équiterre applaudit aussi les efforts financiers déployés pour atteindre les objectifs. En consacrant de 10 à 15% du budget du Programme décennal d’immobilisations à l’adaptation aux changements climatiques, on envoie le signal qu’il s’agit non seulement d’une priorité politique mais également budgétaire.

Nous estimons de plus que la mise en place d’un processus de reddition de compte annuel permettra de mesurer l’efficacité des efforts de la Ville et d’ajuster ceux-ci en conséquence.

Une zone zéro émission: une première au pays

«En matière de mobilité et d’aménagement, la multiplication des mesures ambitieuses favorisant la réduction des déplacements et les transferts vers des modes de transport faibles en carbone est à saluer, tant du côté du transport des personnes que des marchandises», admet Andréanne Brazeau, analyste en mobilité d’Équiterre.

Parmi les actions proposées, Équiterre souligne l’instauration d’une zone zéro émission au centre-ville, une première au Canada. Cette zone réduira la pollution, la congestion, le bruit et les émissions de GES liées au transport; elle améliorera la qualité de vie de ceux et celles qui vivent et opèrent dans ce secteur.

Inquiétude sur l’atteinte des cibles

Équiterre s’inquiète toutefois de la capacité de la Ville d’atteindre ses cibles de réduction. Le portrait détaillé du 55% de réduction jusqu’à 2030 n’est pas clair et la feuille de route jusqu’à 2050 reste à définir.

-30-

Pour plus d’information:

Anthony Côté Leduc, relations médias
514 605-2000
acoteleduc@equiterre.org