Skip to Content

Commentaires concernant le Projet de règlement pour le boisement et reboisement sur des terres du domaine privé admissibles à la délivrance de crédits compensatoires

Équiterre et la SNAP Québec sont favorables à l’intégration au marché du carbone des petits producteurs privés de bois. Nous saluons aussi le choix du forçage radiatif comme principe utilisé pour calculer les crédits compensatoires puisqu’il évite d’en émettre sur la base de captations futures et incertaines de gaz à effet de serre (GES) par la biomasse, comme cela est généralement le cas.

Toutefois, quelques risques soulèvent des questionnements :

1. Le risque d'émettre des crédits compensatoires pour des activités de reboisement qui de
toute manière auraient lieu;
2. Le risque de perte de terres agricoles;
3. et le risque de faire du boisement ou du reboisement avec des monocultures ou des
espèces non indigènes.

Également, Équiterre et la SNAP Québec jugent pertinent de porter à l’attention des décideurs:

4. Les avantages de rendre les terres appartenant à une municipalité admissibles à la
délivrance de crédits compensatoires;
5. La possibilité d’inscrire les projets au registre foncier afin de favoriser leurs pérennités en
cas de vente de la terre;
6. et la nécessité d’augmenter les efforts de réduction des émissions de GES.

Pour lire le document en entier >>