Skip to Content

Lettre ouverte: Discours du Trône - Arrimer la vision avec notre nouvelle réalité

 Par Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales, Équiterre

Avec son discours du Trône, le premier ministre du Canada a une occasion unique de répondre aux inquiétudes des Québécois.es et des Canadien.nes en engageant la société sur la voie de la résilience, ce qui lui permettra de se relever de la pandémie tout en la préparant à répondre aux crises futures, qu’elles soient de nature sanitaire, économique ou environnementale.

Nous invitons donc le gouvernement fédéral à articuler le discours du Trône autour d’une relance verte et juste afin de concrétiser rapidement cette vision d’une société plus résiliente - qui fait d’ailleurs consensus. Il devra donc proposer des transformations en profondeur pour s’engager le plus vite possible vers la transition écologique et juste.

Quelques mois après les brasiers dévastateurs en Australie, les feux de forêt californiens des derniers jours nous rappellent, une fois de plus, que les cibles de réduction de gaz à effet de serre (GES) de 2030 et 2050 ne sont plus les lointains idéaux auxquels il faut aspirer, mais des objectifs urgents à atteindre. Cessons de repousser l’échéance et agissons.

Une vision du transport pour améliorer nos milieux de vie

La transition devra d’abord s’ancrer dans une redéfinition structurante et visionnaire de nos modes de transport, que ce soit pour déplacer des personnes ou des marchandises.

Au printemps dernier, la fermeture de la majorité des commerces a incité les consommateur.trice.s à se tourner vers le web et la livraison. Afin de limiter les conséquences de cette nouvelle réalité, il est crucial d’accompagner les municipalités en proposant une stratégie nationale de décarbonisation du transport de marchandises en milieu urbain qui peut inclure différentes initiatives innovantes telles que l’implantation de zones à faibles émissions et la livraison en vélos-cargos électriques.

D’ailleurs, les vélos électriques, qui gagnent en popularité, répondent habilement à la question de l’accessibilité des transports actifs pour bon nombre de Canadien.ne.s, en plus de contribuer à la diversification des modes de transport. Cet impératif doit être au coeur des mesures de relance afin d’offrir des alternatives efficaces, abordables et confortables à l’automobile, de rendre la circulation routière plus fluide et de répondre aux nouveaux impératifs sanitaires.

Une stratégie nationale d’électrification des transports, qui favorise entre autres l’utilisation du vélo électrique par des incitatifs, pourrait mener à de petites révolutions aux retombées positives à travers le pays.

Un système alimentaire plus résistant et résilient

La pandémie a mis en lumière la fragilité de notre système agroalimentaire. Pourtant elle n’est pas le déclencheur de cette fragilité, elle ne fait que l’exacerber.

Nos modes de production et de distribution agricoles ainsi que notre modèle économique doivent évoluer pour nourrir la population. La santé des sols est la pierre angulaire de nos systèmes alimentaires. Elle garantit une agriculture résiliente face aux crises climatiques et économiques.

Un sol en santé a la capacité de stocker du carbone et d’assurer les récoltes - et les revenus des fermes - alors que ceux-ci sont menacés par les bouleversements climatiques. La santé de nos sols agricoles est malgré tout en déclin, ce qui menace notre capacité de production et notre sécurité alimentaire.

Afin d’assurer cette dernière tout en atteignant nos cibles de réduction de GES, le gouvernement doit miser sur les solutions axées sur la nature et placer la santé des sols au coeur de cette stratégie.

Enfin, le gouvernement doit montrer l’exemple en se dotant d’une stratégie nationale d’approvisionnement alimentaire institutionnel de proximité pour l’ensemble des ministères et organismes gouvernementaux sous sa houlette.

Climat: de la cohérence s’il vous plaît

Les solutions qui seront mises de l’avant par Ottawa lors du discours du trône devront finalement être appuyées par des politiques climatiques cohérentes.

Pour assurer l’absence de partisanerie et le maintien de l’ambition du Canada en matière de lutte contre les changements climatiques à long terme, le gouvernement devrait enchâsser ses engagements dans une loi sur la responsabilité climatique.

D’autres mesures favorisant la résilience de nos communautés incluent des investissements massifs dans les énergies propres ainsi que le déploiement d’une stratégie de transition juste pour tous.tes les travailleur.euse.s dans des secteurs d’avenir.

Avant toute chose, le gouvernement doit ancrer la transition dans la réalité d’aujourd’hui, car c’est aujourd’hui que les crises nous frappent. Pas demain. Maintenant. Et ce discours du Trône est une opportunité unique de se montrer à la hauteur des défis qui nous attendent collectivement.