Aller à la navigation Aller au contenu

En cours

Pour ne plus recevoir de circulaires non sollicitées

Quel est l'enjeu?

En pleine crise environnementale, il est irresponsable de maintenir un gaspillage aussi criant que la livraison non sollicitée de milliers de tonnes de prospectus publicitaires, tels que les publisacs.

Là où ils ne sont pas sollicités - et donc ne sont pas utilisés -, ils finissent souvent aux poubelles, créant un ainsi des montagnes de déchets, alors que nos sites d'enfouissement atteindront bientôt leur pleine capacité.

S’ils sont mis au recyclage, c’est mieux, mais on parle quand même de dédier de l’énergie à traiter et à recycler un produit qui n’a même pas été utilisé. De plus, les sacs, lorsqu’ils ne sont pas séparés des circulaires, contraignent le recyclage. Et lorsqu’ils le sont, il y a très peu de débouchés locaux pour les recycler.

La solution est simple : opter pour l’adhésion volontaire plutôt que la distribution systématique! Ainsi, nous réduisons à la source le gaspillage de circulaires que bien des gens n’utilisent pas. Et les gens qui les veulent n’ont qu’à les demander!

82%

82 % des citoyens, citoyennes et des commerces veulent que le publisac soit livré seulement aux intéressé(e)s, selon un sondage Segma commandé par la ville de Montréal

Le changement est en cours

La ville de Mirabel a été la première ville de la province à adopter en 2019 l’opt-in, c’est-à-dire un système d’adhésion pour recevoir les circulaires à sa porte. Une décision contestée par TC Transcontinental, l’imprimeur et le distributeur des publisacs. La cause s’est rendue à la Cour supérieure du Québec, donnant raison à la ville de Mirabel.

En avril 2022, la ville de Montréal a emboîté le pas en annonçant qu’elle adoptera elle aussi le système d’adhésion volontaire. Cette mesure est le fruit d’une demande de la population, initiée il y a déjà plusieurs années par un citoyen, Charles Montpetit, à laquelle s’est joint Équiterre.

Il est maintenant temps que le reste des municipalités de la province emboîte le pas! Si Mirabel et Montréal ont pu le faire, le reste du Québec le peut aussi. C’est à notre portée!

«  Avec l’appui de la population, on a convaincu Montréal d’éliminer des tonnes de déchets liés aux circulaires. Ce précédent peut désormais être appliqué partout au Québec, alors soyez vous aussi un moteur de changement – ça ne prend que quelques minutes pour réclamer la même chose dans votre municipalité!  »

Charles Montpetit

citoyen engagé

Passez à l'action

Demandez à votre maire ou mairesse d’éliminer des tonnes de déchets dans votre région, avec l’adhésion aux circulaires! 

Vous avez déjà apposé votre collant anti-circulaire sur votre boîte aux lettres? C’est bien! Mais vous pouvez amener votre action plus loin pour faire un changement collectif. 

Faites comme Charles Montpetit et écrivez à vos élu(e)s. C’est simple : envoyez ce courriel pré-rédigé à votre maire ou mairesse pour lui demander que les circulaires de votre ville soient distribuées seulement aux personnes qui en font la demande et non à tout le monde. 

Nous vous encourageons à personnaliser le courriel, et particulièrement la salutation. Les circulaires non sollicitées sont un véritable gaspillage de ressources qu’on pourrait facilement limiter, il suffit que votre ville le réglemente! À vous de jouer!

  1. Étape 1

    Envoyez un courriel aux élu(e)s

    Pour ne plus recevoir de circulaires non sollicitées

  2. Étape 3

    Test Dam

    Test

FAQ

Autres initiatives qui pourraient vous intéresser