Aller à la navigation Aller au contenu

Guide et astuce

Comment se séparer de ses objets de façon écologique

Publié le 

La quantité d’objets et de produits toxiques dans nos rues durant la période de déménagement ne fait aucun sens étant donné la pénurie de matériaux et la surutilisation des ressources naturelles que nous affrontons. C’est un type de délit de fuite version environnementale « on laisse ses objets et on prend la fuite »!

Rien qu’à Montréal, on parle de 50 000 tonnes d'objets de tout genre qui doivent être ramassées à cette occasion - une grande quantité d’entre eux sont loin d’être à la fin de leur vie utile!

Nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour non seulement se départir de ce dont nous n'avons plus besoin de façon responsable, mais aussi d'essayer de réemployer et valoriser ce qui existe déjà, pour créer une économie de plus en plus circulaire, juste et porteuse de bonheur.

Donnez une deuxième vie à nos objets

  • Proposez vos meubles à vos proches ou à des jeunes qui déménagent dans leur tout premier appartement;

  • Prévoyez une vente de garage ou publiez une annonce sur des sites de biens à donner ou à vendre (LesPAC, Marketplace, etc.). Votre vieille radio ne fait peut-être plus l’affaire pour vous, mais elle peut être utile à quelqu’un d’autre;

  • Faites-en don à des œuvres caritatives. Beaucoup de familles à faible revenu sont aussi en train de déménager et vos vieux rideaux pourraient faire toute une différence pour elles! Mais attention, certains services spécialisés dans la revente de biens usagés sont submergés de dons durant la période de déménagement. Faute d’espace, ils doivent parfois refuser des dons et donc jeter des meubles et des objets en bon état alors qu’ils auraient pu être réutilisés : mieux vaut donc s’y prendre d’avance. Donc renseignez-vous avant de vous déplacer!

  • Offrez vos objets sur des plateformes de partage comme As-tu ça toi?;

  • Vous pouvez toujours donner une nouvelle vocation à vos vieux objets. Par exemple, une vieille échelle peut devenir une belle étagère pour votre salon. Pinterest, Youtube ou Google seront vos meilleurs alliés pour trouver de l'inspiration. Besoin d’un coup de main ou de matériel? Visitez la ressourcerie, la bibliothèque d’outils, ou surveillez les événements du repair café de votre région.

Mise en garde : faire un don n’est donc pas une excuse pour aller acheter des objets neufs pour votre nouveau logement. Si vous souhaitez rafraîchir votre décor, pensez à récupérer les objets d’autres personnes pour leur donner une deuxième vie. Les meubles d’âge mûr sont d’ailleurs souvent plus durables et vous permettront d’économiser à long terme. Il y a d’ailleurs de grandes quantités de meubles et d’objets d’occasion sur les petites annonces à cette période de l'année!

Bien vous départir de vos électroménagers

Si vous mettez vos électroménagers sur le bord du chemin en pensant que des gens viendront les ramasser pour les ramener chez eux, sachez qu'ils peuvent parfois être endommagés entre-temps (par exemple par la pluie). Aussi, ils peuvent être récoltés par des personnes qui n'utiliseront que certaines parties de la machine et se débarrasseront du reste (et pas nécessairement d'une manière respectueuse pour l'environnement).

🔌❄️ Le saviez-vous?

Les appareils réfrigérants sont remplis d'halocarbures, des gaz à effet de serre qui contribuent aux changements climatiques. Recyc-Québec estime qu'un vieux frigo peut contenir jusqu'à l'équivalent de 3,5 tonnes de CO2. Cela correspond aux émissions moyennes d’une voiture qui roule 17 000 km. Pensez à cela avant de mettre à la rue un frigo encore utilisable!

  • Si votre machine est toujours en état de marche, trouvez lui une nouvelle maison pour lui donner sa deuxième (ou troisième!) vie.

  • Si votre appareil est en fin de vie, contactez votre ville ou MRC pour trouver un écocentre ou vérifier les dates de collectes spéciales;

  • Pour vos vieux électros et appareils réfrigérant, référez-vous à l’organisme Go Recycle afin de trouver le point de dépôt le plus près de chez vous.

Renseignez-vous sur les manières de disposer de vos résidus domestiques

Une quantité importante de matières résiduelles se trouve dans le bac de récupération alors que le système de collecte sélective n'est pas prévu pour les recycler! Le recyclage n’est pas l’avenue à privilégier pour se débarrasser de ses vieilles choses lorsqu’on ne sait pas exactement quoi faire avec…

En plus, cela peut nuire aux activités des centres de tri en endommageant l’équipement, et demande plus de temps et de travail au personnel.

Consultez l’aide-mémoire de Recyc-Québec pour vous aider à vous y retrouver.

  • Et pour toutes les choses dont vous ne savez pas comment vous en débarrasser, privilégiez les écocentres : téléphonez à votre municipalité pour trouver un écocentre ou vérifiez s’il y a une collecte spéciale.

Lors d’un déménagement, les produits dangereux et toxiques sont souvent laissés pour compte, pourtant il est impératif de ne pas les jeter sur le bord du chemin.

  • Prenez connaissance de la façon écologique de disposer des résidus domestiques dangereux (huiles usées, peinture, médicaments périmés, piles, etc.) et des déchets électroniques (cellulaires, ordinateurs, etc.) dans votre ville. Plusieurs quincailleries reprennent les pots de peinture, et vos médicaments périmés peuvent être rapportés à la pharmacie.
    Si vous allez sur le site de votre ville, celui-ci saura vous diriger au bon endroit. Voici un exemple pour la ville de Montréal.

Les mots-clés : réduction et réemploi. Et lorsque ce n’est pas possible, pensez au tri : donnez ou vendez ce qui est encore en bon état - vous allez faire des heureux et des heureuses. Pour tout ce qui reste, assurez-vous de les acheminer dans les lieux appropriés.