Skip to Content

L’UPA DE LA MONTÉRÉGIE, DES ÉLUS MUNICIPAUX ET DES GROUPES ENVIRONNEMENTAUX DEMANDENT UN ENGAGEMENT FERME AFIN DE MIEUX PROTÉGER LE GARDE-MANGER DU QUÉBEC

ionlq-600x314.jpg

La Fédération de l’UPA de la Montérégie, des élus locaux et des groupes environnementaux s’unissent pour saluer la position claire du ministre de l’Agriculture, monsieur André Lamontagne, de ne pas autoriser la demande de dézonage par décret des élus du Haut-Richelieu.

Toutefois, des terres parmi les plus fertiles de la province demeurent menacées par la pression liée à l’étalement urbain, principalement en Montérégie. Ces organisations demandent donc au premier ministre François Legault un engagement de son gouvernement afin de mieux protéger le garde-manger du Québec, notamment dans le Plan d’agriculture durable qui sera présenté en octobre.

Lire le communiqué complet >>

Flux d'information :