Skip to Content

Nouveau rapport: 7 principes pour aligner la relance post COVID-19 avec les engagements climatiques du Canada

NOUVEAU RAPPORT: 7 PRINCIPES POUR ALIGNER LA RELANCE POST COVID-19 AVEC LES ENGAGEMENTS CLIMATIQUES DU CANADA

Les principales organisations environnementales appuient des nouvelles lignes directrices pour la relance verte, y compris des conditions strictes imposées à l'industrie pétrolière et gazière

7 juillet 2020, Ottawa - Alors que le gouvernement fédéral prépare sa relance économique post COVID-19, l'Institut international du développement durable (IIDD) publie aujourd'hui sept principes qui constituent une feuille de route permettant au Canada de respecter ses engagements climatiques pour 2050, tout en stimulant la résilience économique et en créant de bons emplois.

Les principales organisations environnementales du Canada, qui représentent près de deux millions de personnes, ont signé ces nouvelles recommandations. Alors que le Canada passe de la phase d'urgence à la reprise, plusieurs de ces groupes, dont l'Institut Pembina, le Réseau Action Climat Canada, la Fondation David Suzuki, Environmental Defence et Équiterre, ont rencontré des ministres fédéraux clés afin de présenter les détails de la voie à suivre.

« Le gouvernement fédéral, qui dépense des milliards de dollars pour la reprise économique, s’est engagé à une relance verte. Ce rapport montre l'importance de l’action climatique rigoureuse pour la mise en place de mesures efficaces en vue de la création de bons emplois, d’une économie résiliente et d’une société saine et équitable », déclare Vanessa Corkal de l'IIDD, auteure principale du rapport. « Notre réponse à la COVID-19 doit nous engager sur la meilleure voie possible pour affronter les crises du climat et de la biodiversité, qui, à leur façon, auront des impacts sanitaires majeurs. »

Plusieurs groupes, dont le Réseau Action Climat Canada, Leadnow et Greenpeace Canada, mobilisent leurs membres à travers le pays pour demander aux députés de s'engager à respecter les sept principes de la relance verte. Les efforts de mobilisation, y compris les journées d'action et les rassemblements virtuels, se poursuivent tout au long de l'été.

« Ce printemps, alors que plus de 400 groupes à travers le Canada se sont unis pour demander une relance juste et transformationnelle après la pandémie de la COVID-19, les compagnies pétrolières et gazières faisaient du lobbying pour faire reculer le Canada. C'est inacceptable », déclare Catherine Abreu du Réseau Action Climat Canada (CAN-Rac). « Si les principes du rapport Conditions vertes sont mis en œuvre par le gouvernement, le gouvernement fédéral pourrait orienter notre économie vers un avenir climatique plus sécuritaire qui protègerait les humains et la planète. »

Le rapport Conditions vertes : Principes et conditions pour une relance économique verte au Canada après la pandémie de la COVID-19 propose des mesures concrètes aux décideurs politiques. Ces mesures comprennent l'ajout de conditions vertes au financement accordé à l'industrie, telles que l'obligation d'élaborer des plans concrets pour atteindre l’objectif de zéro émission nette d'ici 2050, avec des mesures immédiates pour réduire les émissions dans les secteurs à forte teneur en carbone. Le rapport préconise également l’adoption de conditions financières, notamment l'interdiction des rachats d'actions par les entreprises et des primes aux dirigeants, ainsi que le refus de soutien aux entreprises qui utilisent des paradis fiscaux – le tout avec des mesures strictes pour assurer la transparence et la reddition de comptes.

Le rapport offre des conseils sur la façon d’utiliser les mesures de relance pour réaliser une transition énergétique équitable, qui soutient les travailleurs et la formation aux emplois à faible intensité de carbone, et qui investit dans des solutions telles que l'électricité propre et les combustibles à faible intensité de carbone – tout en protégeant et en renforçant les réglementations et les cadres politiques environnementaux.

Les auteurs du rapport exhortent les décideurs politiques travaillant sur la relance à prendre des mesures pour accroître l'équité et le bien-être et pour faire respecter les droits des Autochtones. Selon les auteurs, pour réellement reconstruire en mieux, la reprise doit s'attaquer aux inégalités sociales, amplifiées par la COVID-19 et la crise climatique.

« Ce rapport est une feuille de route pour assurer la cohérence des projets de reconstruction avec les objectifs environnementaux du Canada », déclare Caroline Brouillette d'Équiterre. « Nous sommes optimistes quant à la possibilité d'intégrer ces principes dans les plans et politiques publiques qui seront élaborés par le gouvernement fédéral dans les prochaines semaines. »

« Nous avons l'occasion de nous attaquer à la fois à la crise économique et à la crise climatique », ajoute pour sa part Diego Creimer de la Fondation David Suzuki. « Les conditions énoncées dans ce rapport sont un excellent point de départ pour des dialogues constructifs avec le gouvernement et ceux qui, au Canada, veulent une reprise verte et juste. »

Alors que l'avenir post-pandémie du Canada se dessine, les auteurs du rapport affirment que les considérations climatiques doivent être au premier plan de notre relance si nous voulons atteindre nos objectifs économiques, sanitaires et sociaux.

« C'est un moment historique : non seulement sommes-nous confrontés à une crise sanitaire mondiale, mais la façon dont les gouvernements mettent en œuvre la reprise aura un impact sur notre empreinte écologique pendant des décennies », constate Aaron Cosbey, co-auteur de l'étude à l'IIDD. « Nous finirons par dépenser des centaines de milliards de dollars en aide et pour la relance, un investissement sans précédent de la part des contribuables canadiens. C'est le droit et le devoir du gouvernement d’attacher des conditions à ces dépenses, en s'assurant qu'elles nous mènent vers l'avenir que nous souhaitons tous : un Canada vert et prospère. »

Notes à l'attention des rédacteurs :

  • Conditions vertes : Principes et conditions pour une relance économique verte au Canada après la pandémie de la COVID-19 a été soumis à la Chambre des communes le 19 juin en réponse à l'appel officiel à la rédaction de mémoires sur la réponse canadienne à la pandémie de COVID-19.
  • Le rapport complet se trouve ici.
  • Pembina Institute, Réseau Action Climat Canada, Fondation David Suzuki, Environmental Defence, Greenpeace Canada, Équiterre, Ecojustice, Ecology Action Centre, Conservation Council of New Brunswick, Stand.earth, Leadnow, Sierra Club of Canada, et Wilderness Committee ont tous signé le rapport.
  • Le secteur pétrolier et gazier a été le groupe de lobbying le plus actif au cours de la pandémie COVID-19.

 Pour plus d’information, veuillez contacter :

Anthony Côté Leduc, Chargé des relations médias, Équiterre
acoteleduc@equiterre.org; 514 605-2000