Aller à la navigation Aller au contenu

En cours

La bourse Laure Waridel

Un véritable levier pour la relève environnementale

Le pouvoir d'agir

Équiterre et la Caisse d’économie solidaire Desjardins sont fiers de relancer la bourse Laure-Waridel destinée aux étudiantes et étudiants, universitaires, chercheurs et chercheuses.

Cette douzième édition de la bourse Laure-Waridel s’adresse aux personnes détentrices d’un baccalauréat, inscrites à la maîtrise ou au doctorat ou ayant obtenu leur diplôme de deuxième ou troisième cycle, et dont les travaux de recherche sont destinés à contribuer à la transition écologique.

Créée en 2008, cette bourse d’une valeur de 10 000 $ vise à encourager davantage la diffusion de la recherche appliquée et transférable dans l’action sur le terrain.

«  Pour mener à bien la transition, il faut faire connaître des solutions provenant de tous les horizons et se mettre en action, ensemble, sur le terrain. Les changements sociaux et environnementaux sont provoqués par l’engagement citoyen de multiples façons. Rappelons que nous sommes l’eau que l’on boit, l’air que l’on respire, les sols qui nous nourrissent et la somme des liens sociaux que l’on tisse – maintenant – pour l’avenir de nos enfants et de tous les êtres vivants  »

Laure Waridel

Écolosociologue et cofondatrice d’Équiterre

La relève environnementale

Après une pause pandémique de deux ans, la bourse reste très ancrée dans les enjeux actuels. Les thématiques de la bourse, telles que la mobilité durable, l’agriculture, l’alimentation et la sobriété, sont par ailleurs alignées avec les axes de développement stratégique d’Équiterre.

Il est important d’appuyer la relève environnementale et l’implication des jeunes dans la lutte contre les changements climatiques car ils et elles sont l’avenir du mouvement environnemental. Équiterre croit en la détermination des jeunes pour combattre la crise environnementale à laquelle nous faisons face.

Nous avons confiance en l’esprit créatif, téméraire et sensibilisé des étudiantes et étudiants. Nous les soutenons dans leurs projets innovateurs qui contribueront à la transition écologique et qui mèneront vers des solutions de mobilisation citoyenne.

Historique

2022-2023

Lancement de la douzième édition après une pause pandémique de deux ans.

2018-2019

Lancement de la onzième édition.

La bourse est remise à Caroline Dufour-L'Arrivée, une étudiante à la maîtrise en agroforesterie de l’Université Laval, pour son projet de recherche qui consiste en un guide d’accompagnement pour la mise en place de forêts nourricières collectives au Québec.

2017-2018

Lancement de la dixième édition

Marie-Élise Samson, doctorante en agronomie à l’Université Laval, se voit remettre la bourse pour son projet de recherche sur la capacité des sols agricoles à stocker le carbone, et lutter ainsi contre les changements climatiques.

2016-2017

Lancement de la neuvième édition

Marianne Falardeau-Côté, candidate au doctorat en ressources renouvelables à l’Université McGill, s’est vu remettre la bourse Laure-Waridel pour sa recherche interdisciplinaire qui met en lumière l'importance des services écosystémiques dans la communauté, comme les aliments marins très riches en nutriments et bénéfiques pour la santé.

2015-2016

Lancement de la huitième édition

La 8e bourse Laure-Waridel, a été remise à Valérie Toupin-Dubé qui lui a permis de développer et diffuser une trousse éducative et pédagogique « École-O-Champ », pour faire entrer l’agriculture et l’alimentation durables dans nos écoles et autres institutions publiques.

2014-2015

Lancement de la septième édition

La bourse est remise à Chantal Lacasse, une étudiante à la maîtrise en gestion de l’environnement à l’Université de Sherbrooke pour son projet d'analyse comparative de différents modes de production du blé au Québec.

2013-2014

Lancement de la sixième édition

Le grand gagnant de la sixième bourse Laure-Waridel est Olivier Samson-Robert, étudiant à la maîtrise en biologie végétale à l’Université Laval. Son étude sur l’impact des néonicotinoïdes sur les abeilles, une nouvelle classe d’insecticide qui menace les pollinisateurs, a retenu l’attention du comité de sélection.

2012-2013

Lancement de la cinquième édition

Marcus Lobb, étudiant au baccalauréat en géographie environnementale, se voit attribuer la bourse pour son projet ambitieux en agriculture urbaine. « Concordia City Farm School » qui comporte trois volets solidaires : la production maraîchère en milieu urbain, la culture des herbes médicinales à des fins thérapeutiques et le stage « Jardin dans les écoles ».

2012-2011

Lancement de la quatrième édition 

La bourse Laure Waridel est attribuée à Bruno Demers, titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’UQAM, pour son projet « Rénocyclage Montréal, enquête sur le milieu de la déconstruction et de l'écorénovation ».

2010-2011

Lancement de la troisième édition

Marie-Eve Arbour, diplômée en communication de l'UQAM, se voit remettre la bourse pour son projet qui s'attarde sur trois aspects de l'engagement citoyen - l'agriculture biologique, l'habitat écoresponsable, et la participation populaire - dans quelques régions du Québec.

2009-2010

Lancement de la deuxième édition 

Dévoilement du lauréat, Vincent Galarneau, étudiant à la maîtrise en anthropologie à l’Université Laval, pour son projet Guide des pratiques éco-solidaires à la ferme.

2008-2009

Création et lancement de la bourse Laure-Waridel par Équiterre et la Caisse d’économie solidaire Desjardins afin de reconnaître la contribution exceptionnelle de Laure Waridel à l'avancement des enjeux environnementaux et sociaux promus par Équiterre et d'encourager la diffusion de la recherche sur ces thèmes au Québec.

Février 2009 - Dévoilement de la première lauréate, Julie Guicheteau, étudiante à la maîtrise en ingénierie civile, spécialité environnement dont le projet porte sur les facteurs de réussite permettant de mettre en place des projets favorisant le transport écologique.