Skip to Content

Bonne fête chère Terre nourricière!

jed-owen-1jgugddcwnm-unsplash.jpg

Le 22 avril, journée internationale de la Terre nourricière, illustre l'interdépendance entre les êtres humains, les espèces qui les entourent et la planète. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous préoccuper de la qualité de notre environnement, et cela fait du bien!

Dès mon arrivée à sa tête, j’ai voulu qu’Équiterre fasse de l’agriculture durable un des axes majeurs de son action. En travaillant avec les protagonistes du monde agricole et en mettant en lumière les bénéfices liés aux meilleures pratiques, nous participons à la promotion d’une alimentation saine, locale et écoresponsable.

Après un peu plus d’un an d’une crise sanitaire venue s’ajouter aux crises climatique et de nos écosystèmes, cette journée sonne comme un rappel de l’urgence de nous mobiliser.

Au Québec, les émissions de GES ont reculé d’à peine 6 % entre 1990 et 2018!

Des mesures fortes doivent être prises à l'heure où les activités humaines continuent d’impacter fortement la santé de notre chère nature, notamment la déforestation, le changement d'affectation des terres, l'agriculture et l’élevage intensif qui ont un impact direct sur la biodiversité.

Le besoin est bien réel, les solutions existent et le désir de changement est fort. Il nous faut plus que jamais nous rassembler et faire pression sur les décideurs et les inciter à opérer des changements significatifs.

Agissons aujourd’hui pour demain!

Colleen Thorpe
Directrice générale

Flux d'information :