Skip to Content

Choisissons des aliments québécois peu ou pas transformés qui sont santé et écoresponsables

actu - aliments peu transformés

Encourager le local comme les Québécois-es le font depuis le début de la pandémie fait du bien à l’économie, autant que cela fait du sens pour la santé et l'environnement. Cet engouement pour l’achat local nous a aussi amenés à mesurer la nécessité d’augmenter la production d’aliments locaux au Québec. Toutefois, il est important de faire en sorte que ces aliments locaux soient également sains et écoresponsables.

La tendance pour l’achat local profite à des aliments nuisibles à la santé

Dans un nouveau rapport lancé le 01 mars, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) démontre que l’aspect local des aliments sert trop souvent à valoriser des aliments ultra-transformés et de faible qualité nutritive dans les circulaires d’épicerie.

Dans sa sortie, la Coalition Poids, appuyée par Équiterre, dévoile une série de recommandations aux gouvernements fédéral et provincial afin d’envoyer un message clair aux Québécois.es à l’effet que les aliments sains, locaux et idéalement écoresponsables sont à privilégier dans nos choix de consommation.

Voir le communiqué complet de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Les aliments sains recommandés par le Guide alimentaire canadien

Équiterre croit que « Acheter québécois est un geste bien fondé, mais que mobiliser nos ressources et notre territoire pour produire des aliments ultra-transformés nuisibles à la santé : c’est du gaspillage! C’est sans compter les impacts négatifs des monocultures, des modes de production intensifs bien souvent associés à ces cultures et du suremballage de ces aliments. Il est temps de valoriser et de soutenir la production et la consommation d’une diversité d’aliments québécois qui permettent de réaliser une pierre deux trois coups : mobiliser les ressources de manière intelligente dans le respect de l’environnement afin de produire ici même au Québec une variété d’aliments frais, peu ou pas transformés, qui contribuent à réellement bien nous nourrir », soutient Colleen Thorpe, directrice générale d’Équiterre.

Pour en savoir plus sur l’alimentation saine, telle que préconisée par le Guide alimentaire canadien, consultez le site de Santé Canada.

Flux d'information :