Skip to Content

Un budget fédéral qui permet d’amorcer la transition, mais qui soulève des inquiétudes

cdp.jpg

Équiterre accueille favorablement plusieurs investissements significatifs dans le budget fédéral pour lutter contre la crise climatique et atteindre 36% de réduction de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030, mais s’inquiète de l’appui renouvelé à l'industrie pétrolière et gazière.

« C’est un budget qui amorce de manière générale la transition tant attendue et qui se veut conséquent à plusieurs égards. Nous attendons toutefois l’annonce imminente des nouvelles cibles lors du Sommet climatique du président américain Joe Biden. Il nous faudra donc un plan d’action pour le secteur pétrolier et gazier afin d’accroître l’ambition et faire en sorte que le Canada fasse sa juste part », affirme Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales.

Lire le communiqué complet »»

Flux d'information :