Skip to Content

Équiterre appuie le développement d’une norme nationale en matière de carburants propres. Les négociations avec les provinces ne doivent pas nuire à l'efficacité de cette réglementation

Ottawa, le 25 novembre 2016. La ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna a annoncé aujourd’hui le début des consultations visant à développer une norme de carburants propres au Canada. Une norme en matière de carburants propres obligerait les fournisseurs de carburants à réduire graduellement la teneur en carbone des carburants vendus au Canada. Ces normes mesurent les émissions de carbone sur une base de cycle de vie complète pour les carburants. Une telle norme s’appliquerait aux carburants utilisés dans nos voitures, dans le transport lourd, dans nos maisons et bâtiments, ainsi que les carburants utilisés dans le secteur industriel.

La ministre McKenna a d’ailleurs remarqué qu’une norme en matière de carburants propres pourrait réduire les émissions de GES de 30 mégatonnes annuellement d’ici 2030, ce qui équivaut à retirer 7 millions de voitures de nos routes. Cela pourrait représenter jusqu’à 10 % de notre cible de réduction des GES sous l’Accord de Paris.

« Sachant que le secteur du transport au Canada est responsable d’environ 23 % de nos émissions de GES, une norme visant à réduire l’intensité carbone des carburants est donc essentielle », a remarqué Steven Guilbeault, directeur principal chez Équiterre. « D’autant plus qu’une telle norme peut réduire les émissions du parc automobile existant sur nos routes et est également nécessaire pour réduire les émissions du transport des marchandises », a-t-il ajouté.

Une norme en matière de carburants propres est une réglementation flexible qui favorise l’adoption de technologies propres, de carburants faibles en carbone ainsi que d’alternatives telles que l’électricité. L’Ontario et la Saskatchewan ont déjà mis en place des règlements exigeant un certain pourcentage de contenu de carburants renouvelables dans les carburants vendus dans ces provinces. La Colombie-Britannique a mis en place une norme en matière de carburants propres qui exige une réduction des émissions de carbone des carburants vendus dans cette province sur une base de cycle de vie complet.

« Afin d’être efficace, il est important qu’une norme en matière de carburants propres fasse une distinction dans la provenance du pétrole qui sert dans les mélanges de l’essence au Canada, soit des sables bitumineux ou de l’exploitation pétrolière conventionnelle, puisque ces sources ont des intensités carbones très différentes », a affirmé Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales chez Équiterre. « Nous serons à la table des consultations afin de s’assurer qu’une évaluation complète du cycle de vie carbone est appliquée à tous les carburants vendus au Canada », a ajouté madame Bérubé.

- 30 -

Pour plus d’informations :

Dale Robertson, relations médias, Équiterre
drobertson@equiterre.org
514 605-2000