Skip to Content

Équiterre et le Comité pour l'environnement de Dunham réagissent à la décision de Portland-Montreal Pipe Line d'abandonner son projet de station de pompage à Dunham

Une bataille gagnée, mais la lutte se poursuit

Montréal, 15 juillet 2013 - C'est avec prudence qu'Équiterre et le Comité pour l'environnement de Dunham ont accueilli la décision de la compagnie Portland-Montreal Pipe Line (PLML) d'abandonner son projet de station de pompage sur des terres agricoles à Dunham. Il s'agit certes d'une victoire, notamment pour la population et les élus de la ville de Dunham qui se sont mobilisés contre ce projet. Toutefois, cela n'annonce en rien la fin des intentions de cette compagnie d'acheminer jusqu'à Portland le pétrole issu des sables bitumineux qui pourrait passer par Montréal dès 2014.

« Nous sommes ravis du fait que cette station de pompage ne sera pas construite sur des terres agricoles et nous tenons à féliciter les citoyens de Dunham qui se sont mobilisés, avec succès, autour de cet enjeu » a déclaré Steven Guilbeault, Directeur principal chez Équiterre. « Nous demeurons toutefois très prudents puisque la compagnie PLML refuse de dire si elle abandonne complètement son projet de renverser le flux de pétrole de son oléoduc » a-t-il ajouté.

Ce manque de précision de PLML illustre bien à quel point les plans d'acheminer du pétrole de Montréal vers Portland sont toujours bien vivants. Ceci laisse sous entendre que le pétrole provenant de l'Alberta serait destiné à des marchés exrtérieurs, et non pas pour répondre aux intérêts économiques du Québec.

-30-

Pour information :

Diane Croteau
Equiterrre
514-605-2000

Jean Binette
Comité pour l'environnement de Dunham
450-295-3148