Aller à la navigation Aller au contenu

Opinion  •  2 min

Pourquoi contester une décision du gouvernement devant les tribunaux

Colleen Thorpe

Directrice générale

cthorpe@equiterre.org

Publié le 

Vous avez possiblement vu passer la nouvelle ces derniers jours : Équiterre a décidé de faire appel aux tribunaux pour renverser la décision du gouvernement fédéral qui a approuvé le projet pétrolier de Bay du Nord d'Equinor, au large des côtes de Terre-Neuve-et-Labrador.

Notre décision vous a-t-elle fait réagir?

À lire vos multiples commentaires et encouragements, il semble que notre démarche n'ait laissé personne indifférent, et c'est une bonne nouvelle!

Contester une décision de notre gouvernement devant les tribunaux n’est pas un moyen de tous les jours mais il s’avère très utile lorsqu’il est mené à bon escient.

Nous avons la chance de vivre dans un magnifique pays démocratique - où il est souhaitable d'amener de nouvelles idées, d'inciter la réflexion et le débat, de souligner l'inaction du gouvernement ou alors de remettre en question ses décisions.

C'est le rôle d'Équiterre afin de mener toujours un peu plus loin notre lutte pour une planète en santé.

La voie légale est un moyen comme un autre qui incite notre gouvernement à revoir ses décisions, mais également ses processus. Contester une décision du gouvernement, c'est investir beaucoup de temps et d’énergie avec l’objectif de voir s’opérer des changements qui auront un impact majeur dans le futur. Gagnerons-nous cette partie? Seul l'avenir nous le dira mais vous pouvez compter sur nous pour ne jamais baisser les bras!

C'est ainsi que nous avons gagné d’autres combats sur le plan légal ces dernières années.

En 2013, nous avons poursuivi le gouvernement fédéral et l'avons obligé à revoir la liste de pesticides jugés nocifs pour notre santé afin de protéger notre environnement et notre santé.

En 2021, avec le CQDE, nous remportions une victoire à la Cour suprême contre les provinces de l’Alberta, de l’Ontario et de la Saskatchewan sur la Loi sur la tarification de la pollution par les gaz à effet de serre.

Et cette fois-ci, nous souhaitons inciter le gouvernement fédéral à revoir sa décision face à Bay du Nord en tenant également compte des émissions de gaz à effet de serre générées lors de la combustion après l’extraction. Un impact majeur puisque Bay du Nord prévoit la production de centaines de millions de barils de pétrole!

Je suis reconnaissante que notre organisation soit si bien entourée dans cette démarche légale. ÉcoJustice, une organisation où fourmillent d’avocates et d’avocats engagé(e)s a déposé la poursuite en notre nom et celui de Sierra Club.

Entâmer de telles procédures et maintenir l'intérêt de la société sur un dossier aussi important nécessitera que nous redoublions d'ardeur. C’est pourquoi nous comptons sur votre appui.

Voilà des années que nous savons que nous devons nous départir de notre dépendance au pétrole, afin de nous rendre plus résilientes et résilients économiquement mais surtout, pour notre sécurité, notre santé et celle de notre nature.

Il existe des voies meilleures et plus sûres pour les travailleurs et travailleuses de l’industrie fossile afin qu'ils puissent participer aux opportunités croissantes dans les secteurs de l'éolien, du solaire et de l'efficacité énergétique.

Nous continuerons notre travail de sensibilisation, de pression et de mobilisation afin d’inciter les gouvernements à créer ces opportunités.

cinq manifestantes Equiterre

Découvrez toutes les façons de donner