Aller à la navigation Aller au contenu

En cours

Arrêtons les projets de gaz fossile au Canada

La population canadienne ne veut plus de nouveaux projets de gaz fossile. Faisons entendre nos voix!

Les enjeux 

Malgré les appels urgents de l'Agence internationale de l'énergie, du GIEC et du secrétaire général des Nations Unies pour arrêter toute expansion des combustibles fossiles afin de donner au monde une chance d'atteindre les objectifs climatiques, le Canada envisage toujours de nouveaux projets fossiles, notamment des projets d’exportation de gaz fossile (GNL) vers l’Europe.

En dépit de ce que veut nous faire croire l’industrie des énergies fossiles, les projets d’exportation de gaz ne représentent absolument pas une solution à la situation énergétique en Europe causée par la guerre en Ukraine.

  • Les besoins énergétiques de l'Europe seront en grande partie satisfaits bien avant que toute nouvelle infrastructure canadienne d’exportation de gaz ne soit opérationnelle.
  • Les alternatives énergétiques existent pour que les pays européens sortent rapidement de leur dépendance aux hydrocarbures et réduisent leur vulnérabilité. C’est pourquoi ceux-ci devraient accélérer leur transition énergétique plutôt que de déplacer leur approvisionnement en énergies fossiles.

Après avoir vu la porte fermée au projet de gaz fossile de GNL Québec en 2021, pour des raisons économiques, environnementales et à cause d’un manque d’acceptabilité social, les québécois(e)s et les canadien(ne)s ne veulent plus de nouveaux projets de gaz fossile.

Le gaz fossile, également appelé le gaz naturel, est largement composé de méthane. Le méthane est un gaz à effet de serre environ 84 fois plus puissant que le CO2 sur une période de 20 ans. 🤯

L’exportation de gaz fossile ailleurs qu’aux États-Unis nécessite la construction de terminaux de liquéfaction du gaz afin de le transporter par bateau. C’est ce qu’on appelle le gaz naturel liquéfié ou GNL.

Faites entendre votre voix 

Aidez-nous à faire comprendre au gouvernement fédéral que les nouveaux projets de gaz fossile ne passeront pas!

Le courriel pré-rédigé ci-dessous sera envoyé à :

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada
Chrystia Freeland, Vice-première ministre et ministre des Finances
Jonathan Wilkinson, Ministre des Ressources naturelles
Steven Guilbeault, Ministre de l’Environnement et du Changement climatique

cc:
Kyle Seeback, porte-parole du Parti conservateur en matière d’environnement et de changement climatique
Laurel Collins, porte-parole du Nouveau Parti démocratique en matière d’environnement et de changement climatique
Monique Pauzé, porte-parole du Bloc québécois en matière d’environnement
Elizabeth May, députée du Parti vert du Canada

  1. Étape 1

    Envoyez un courriel aux élu(e)s

    Aidez-nous à faire passer le message au gouvernement fédéral que nous ne voulons plus de nouveaux projets de gaz fossile au Canada!

FAQ

Contenus reliés 

Analyste, Politiques climatiques et transition écologique