Aller à la navigation Aller au contenu

En cours

Obsolescence et accès à la réparation

Pour des objets durables, réparables... et réparés!

Pour réduire l'impact environnemental des objets, des actions sont à poser tout au long de leur cycle de vie : une conception solide, une utilisation adéquate et un bon entretien, la possibilité de corriger des bris grâce à la réparation. Équiterre étudie, sensibilise et propose des solutions porteuses pour favoriser la durabilité.

Le défi à relever

L'objet que l'on tient dans nos mains n'est que la pointe de l'iceberg des ressources qu'il a été nécessaire d'utiliser pour le produire.

La surutilisation des ressources, couplée à des durées de vie de plus en plus courtes de certains objets n'est pas soutenable. Qu'est-ce qui explique que les appareils électroménagers mis en marché il y a quelques décennies duraient beaucoup plus longtemps que ceux qui le sont aujourd'hui et ce, malgré l'évolution des connaissances et des technologies?

Comme plusieurs, nous croyons intuitivement qu'il faut nous assurer que les objets durent plus longtemps. Notre étude sur le phénomène de l'obsolescence pointe vers les solutions, notamment l'accès accru à la réparation.

26%

26 % de la population canadienne fait réparer ses appareils électriques et électroniques.

«  On ne peut plus se permettre un système de production et de consommation de biens qui privilégie le remplacement par des biens neufs à faible coût plutôt que la réparation de ce que nous possédons déjà.  »

Amélie Côté

Analyste en réduction à la source

Le travail d'Équiterre

Équiterre travaille à démocratiser des pratiques de consommation axées sur la réduction à la source, la proximité, le réemploi, la réparation et le partage.

Depuis 2018, Équiterre est intervenu à différentes occasions auprès des gouvernements afin de mettre de l'avant l'importance de la durabilité et de la réparabilité des biens. Les solutions favorisant la prolongation de la durée des vie des objets, telles que l'accès à la réparation, sont un champ d'action prioritaire.

Objectifs

  1. Contribuer à l'évolution des connaissances sur la lutte à l'obsolescence et l'accès à la réparation;
  2. Faire connaître et démocratiser l'accès à la réparation;
  3. Collaborer avec les parties prenantes pour faire grandir le mouvement en faveur de la réparation et agissant contre l'obsolescence;
  4. Proposer des solutions aux différents paliers de gouvernement en lien avec cette thématique.

Notre impact 

  • Publication de la première étude pancanadienne sur l'obsolescence des appareils électroniques et électroménagers;
  • Près de 10 000 signatures à notre pétition pour des biens durables et réparables;
  • Participation à une consultation publique de l'Office de la protection du consommateur.

Historique du projet

2022

À venir - Diffusion de la première étude pancanadienne sur l'accès à la réparation des appareils électroniques et électroménagers.

2021

L'obsolescence programmée s'invite dans la loi

Adoption de principe du Projet de loi 197 : loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur afin de lutter contre l'obsolescence programmée et de faire valoir le droit à la réparation des biens.

2019

Les 5R : Refuser, Réduire, Réparer, Réemployer, Recycler

Participation à la consultation publique de l'Office de la protection du consommateur sur la durabilité et la réparabilité de biens.

2018

Diffusion de la première étude pancanadienne sur l'obsolescence des appareils électroménagers et électroniques.

Témoignages

Participez dès maintenant

Analyste, Réduction à la source