Aller à la navigation Aller au contenu

En cours

Responsabilité climatique du Québec et du Canada

Pour faire notre juste part en réponse à la crise climatique

Le Canada est parmi les pays qui ont émis le plus de gaz à effet de serre (GES) historiquement. Nous avons donc une responsabilité accrue de faire preuve de leadership dans les efforts mondiaux de réduction des GES et de contribution financière aux efforts de mitigation et d'adaptation aux effets des changements climatiques.

Le défi à relever

L'effort mondial pour la viabilité de notre planète ne sera pas suffisant si les pays ne font pas leur juste part pour y arriver.

Par juste part, nous parlons de la responsabilité actuelle et historique d'un état pour la crise climatique. Comme pays développé, le Canada émet et a émis depuis la révolution industrielle beaucoup plus d'émissions que les pays actuellement en développement. Ces derniers ont moins de responsabilité historique, mais sont souvent affectés de façon disproportionnée par la crise climatique.

Le constat est clair : l’action climatique actuelle du Québec et du Canada n’équivaut pas à sa juste part de l’effort climatique mondial.

Les coûts associés à la crise climatique seront donc injustement assumés par d’autres nations en attendant que nous augmentions notre ambition.

«  Les changements climatiques sont une crise d’échelle planétaire. L’action du Canada et du Québec ne peut être évaluée sans tenir compte des principes d’équité.  »

Émile Boisseau-Bouvier

Analyste, Politiques climatiques et transition écologique

Le travail d'Équiterre

La lutte à la crise climatique sans justice climatique est inconcevable pour Équiterre.

Avec nos partenaires, nous militons activement et faisons pression sur nos gouvernements afin de les pousser à reconnaître leur responsabilité et à prendre action pour remédier à cette injustice historique.

Nous faisons pression pour que les gouvernements se dotent de cibles qui respectent la science et la responsabilité climatique.

Nous travaillons à ce que du financement et des transferts de technologies de nos gouvernements soient dirigés vers les états et communautés les plus disproportionnellement affectés par la crise climatique : pour les aider à réduire leurs émissions de GES, favoriser leur adaptation aux pires effets de la crise, mais aussi pour compenser les pertes et préjudices déjà largement subis dans le cadre de celle-ci.

Objectifs

  1. Que le Canada et le Québec adoptent des cibles climatiques et des plans d'action qui tiennent compte du concept de juste part;
  2. Que nos gouvernements aident d'autres pays à réduire leurs propres émissions et à s'adapter aux conséquences des changements climatiques.

Historique du projet

2021

Sortie du rapport modélisant comment le Canada peut atteindre sa juste part de réductions d’émissions au cours de cette décennie.

Sortie du rapport sur la Juste part du Québec.

1992

Formulation du principe des responsabilités communes mais différenciées lors de la Déclaration de Rio.

Équipe du projet

Analyste, Politiques climatiques et transition écologique