Skip to Content

Des sols en santé peuvent protéger notre agriculture de la crise climatique

Montréal, 1er mars 2021 - Équiterre et la Fondation Greenbelt dévoilent un nouveau rapport démontrant comment des sols en santé peuvent permettre aux fermes canadiennes de jouer un rôle central pour affronter la crise climatique et sauver notre agriculture.

Que ce soit les événements météorologiques extrêmes, la résistance aux pesticides ou l’endettement, les obstacles qui se dressent sur le parcours des agriculteurs se multiplient et gagnent en importance.

Lors des prochaines années, les rendements agricoles pourraient ainsi chuter jusqu’à 50%, en partie à cause d’événements météo extrêmes comme les inondations et les sécheresses. Un changement des pratiques n’est donc plus simplement souhaitable, mais il est nécessaire et des sols en santé devraient lui servir de catalyseur.

« Des sols en santé, c’est gagnant-gagnant-gagnant pour la viabilité des fermes, la planète et la population. Cette solution naturelle constitue réellement un outil sous-estimé à notre disposition pour affronter tout ce qui menace notre sécurité alimentaire. Notre rapport propose des manières d’en faire une solution accessible et largement répandue », affirme Colleen Thorpe, directrice générale d’Équiterre.

Des problèmes et des solutions

Grâce à ce rapport, Équiterre et Greenbelt veulent identifier et éliminer les freins qui nous empêchent de miser sur des sols plus en santé. Notre objectif est de conseiller les gouvernements afin qu’ils permettent aux agriculteurs d’agir et de s’informer pour maintenir la santé de leurs sols.

Nous proposons donc de mettre en place des programmes éducatifs avec les conseillers et fermiers ou encore de lancer un «outil pratique» pour évaluer la santé du sol. Bref, s’assurer que tout le monde ait accès aux connaissances et aux données.

Enfin, il faut aussi soutenir la prise de risque des agriculteurs lorsqu’ils adoptent de bonnes pratiques, souvent perçues à tort comme plus risquées mais qui, au contraire, les rendent plus résilients.

«Les agriculteurs nous font savoir à quel point la santé des sols est importante pour eux et qu'il existe souvent des obstacles à l'adoption de nouvelles pratiques pour relever les défis actuels», affirme Edward McDonnell, PDG de la Fondation Greenbelt.

«La mise en œuvre de nouvelles pratiques requiert donc des investissements, des connaissances spécialisées et une compréhension de la rentabilité d'une exploitation agricole individuelle. C’est pourquoi nous avons identifié des solutions politiques et financières pour les gouvernements, qui pourront aider l'agriculture canadienne à devenir un leader en matière de production, de viabilité et de résilience climatique», conclut-il.

-Version courte du rapport avec recommandations
-Version longue du rapport avec analyse 

-30-

Pour plus d’information:

Anthony Côté Leduc, Relations médias, Équiterre
514 605-2000 ; acoteleduc@equiterre.org

Michael Young, Communications, Greenbelt Foundation
416 960-0001 ext. 311 ; myoung@greenbelt.ca