Skip to Content

3 choses qu’Équiterre veut voir dans le prochain budget du Québec

Montréal, 17 février 2021 - Équiterre a soumis de nombreuses recommandations au gouvernement du Québec en prévision de son prochain budget et souligne trois demandes particulièrement importantes.

Pour connaître toutes nos recommandations, c’est par ici.

1. Des serres plus efficaces

Après avoir salué les récentes mesures pour développer la culture en serre au Québec, Équiterre recommande maintenant au gouvernement de mieux encadrer cette stratégie en s’assurant que ces nouvelles productions soient diversifiées et consomment moins d’énergie tout en répondant vraiment à des objectifs de sécurité alimentaire pour la population.

« On propose au gouvernement d’établir des critères basés sur le rendement nutritionnel et énergétique quand il distribuera ses subventions. On pourra ainsi compter sur une plus grande variété de délicieux fruits et légumes tout en étant moins gourmand en électricité », explique Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales d’Équiterre.

2. Véhicules électriques: rouler (plus) vert et de manière plus équitable

Équiterre recommande de plus au gouvernement de mettre à jour le programme Roulez vert, de manière à ce qu’il soit plus équitable et autofinancé. L’organisation souhaite aussi que le programme soit étendu pour offrir une aide à l’achat du vélo à assistance électrique.

« On peut mettre en place une subvention bonifiée pour les ménages à faible revenu. On peut aussi instaurer un revenu annuel maximal donnant droit à la subvention pour s’acheter un véhicule électrique, comme ils le font déjà en Californie. Bref, c’est tout à fait possible d’augmenter le nombre de gens qui peuvent profiter de la subvention tout en respectant le même budget: il faut tout simplement revoir le financement et les modalités », affirme Marc-André Viau.

3. Combien coûte la crise climatique? Une nouvelle tâche pour le ministre des Finances

Équiterre recommande aussi que le ministre des Finances prépare désormais un rapport annuel sur la progression de l’atteinte des objectifs climatiques pour 2050 et qu’il précise clairement toutes les dépenses liées aux changements climatiques de manière transparente. De telles mesures ont d’ailleurs déjà été mises en place en Irlande et en France.

« Le gouvernement s'est doté d'un plan pour une économie verte avec la carboneutralité en vue pour 2050. Comment va-t-on y arriver financièrement? On veut le savoir et on veut suivre l'évolution », affirme Marc-André Viau.

-30-

Pour plus d’information:

Anthony Côté Leduc, relations médias
514 605-2000
acoteleduc@equiterre.org

Flux d'information :