Aller à la navigation Aller au contenu

Actualité  •  4 min

Saisons troubles en agriculture

Publié le 

saisons troubles 448px

Au Canada, l’agriculture subit de plein fouet l’impact des changements climatiques, provoquant de nombreux défis auxquels le monde agricole doit faire face et réagir. Conditions météorologiques extrêmes, pertes désastreuses des cultures et du bétail, dégradation des sols et diminution de rendement des fermes sonnent l’urgence d’innover en matière de politiques, de programmes et de pratiques agricoles.  

Saison 1 : ÉTAT D’URGENCE À LA FERME
La menace plane sur l’agriculture canadienne
 
Sols craquelés, récoltes brûlées, invasion d’insectes, troupeaux abattus; plusieurs municipalités ont déclaré l’état de « désastre agricole » en 2021. Souhaitons-nous que ces évènements deviennent la réalité de demain?

Constat

Bien qu’une augmentation des températures pourrait bénéficier à certaines cultures, les événements climatiques représentent des défis majeurs pour les entreprises agricoles sur le plan économique :
- baisse de la productivité;
- augmentation des coûts de production, parfois de façon importante;
- augmentation des prix des matières premières et denrées agricoles et alimentaires.
C’est l’ensemble de notre système alimentaire qui sera à risque.

Solutions

Se tourner vers des pratiques qui favorisent la santé des sols.
En augmentant la séquestration du carbone dans le sol, on enrichit la matière organique du sol, ce qui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).
En bout de ligne, cela assure une meilleure productivité et une résilience agricole à long terme! (améliorer les revenus des fermes, renforcer la sécurité alimentaire, stabiliser les cycles hydrologiques, favoriser la santé humaine et préserver la biodiversité.)

Saison 2 : PORTÉS DISPARUS : LES BLEUETS DU QUÉBEC
Notre garde-manger en péril
2021 était la pire année de récolte pour les bleuets du Québec depuis 10 ans. Des bleuetières ont perdu jusqu’à 90 % de leur récolte et réclamé 5,3 millions $ de dommages. Le combo gagnant? Printemps hâtif, gel tardif et sécheresse estivale.

Constat

Les indemnités versées pour les pertes de récoltes, tous types de cultures confondus, ont été multipliées par 10 entre 2015 et 2019, pour atteindre un total de 138 millions $ en 2019. Cette année-là, les producteurs et productrices de grains ont dû faire des demandes de compensation pour les pertes liées à un printemps tardif et un hiver hâtif. Si les programmes de gestion du risque agricole ont pu couvrir les dommages ces dernières années, qu’en sera-t-il si ces conditions se répètent d’année en année?

Solutions

Des mesures d’urgence ne suffisent pas : les gouvernements doivent adopter des politiques pour permettre aux fermes de s’adapter aux impacts des changements climatiques sur le long terme. Favoriser les pratiques de conservation et de régénération du sol, telles que les rotations de différentes cultures, les cultures de couverture, la prévention de la compaction du sol et la lutte intégrée contre les parasites sont des solutions à privilégier.

Saison 3 : SOLS EN DÉCRÉPITUDE
Les coûts monstres de la dégradation des sols
À l’échelle mondiale, depuis l’avènement de l’agriculture industrielle, les sols ont perdu de 20 à 70 % de leur matière organique, ce qui a été accompagné en parallèle d’un déclin de la productivité sur environ 20 % des superficies arables.

Constat

Au Canada, la (mauvaise) santé des sols coûte cher à toute la population : la dégradation des sols a coûté 40 à 60 milliards en perte de PIB depuis les années 1970. En plus du déclin de la matière organique, les conditions météorologiques extrêmes et la résistance aux pesticides engendrent de plus en plus de pertes de rendement. En raison des ces impacts, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a prédit qu’il reste moins de soixante récoltes à l’échelle mondiale.

Solutions

Les politiques climatiques et agricoles doivent aider plus d’agriculteurs et d’agricultrices à faire de la santé des sols leur priorité par l’entremise d’une approche systémique qui prenne en compte les caractéristiques régionales, climatiques, pédologiques de chaque ferme. Il faut soutenir la recherche dans ce domaine, mais aussi la sensibilisation, le transfert de connaissances, l’apprentissage entre agriculteurs et agricultrices, la technologie, et développer de meilleures incitations financières.

 Pour en savoir plus sur l’importance de la santé des sols en agriculture et pour agir :

  • Participez au webinaire Vers des politiques agricoles durables - Leviers pour rehausser l’ambition fédérale et provinciale - Jeudi le 16 décembre à 10h30 : 
    https://bit.ly/3lrOmhR
     
  • Visionnez le webinaire Les changements climatiques et l’agriculture : témoignages du terrain (bilingue) : https://youtu.be/Sm5W20jWcQs
     
  • Visionnez le webinaire (en anglais seulement) Healthy soils? What it is and Why it matters, présenté par Greenbelt Foundation https://youtu.be/O8bNZ40E7HQ
     
  • Consultez la section de notre site web portant sur la santé des sols