Skip to Content

Protégeons nos terres agricoles, sécurisons l’alimentation québécoise

dezonage-actu-448x216-fr.jpg

Nous ne pouvons pas manger des projets de développement résidentiel.

Nous ne pouvons pas manger des pôles d’innovation.

Nous ne pouvons pas manger des centres d’achats ni leurs stationnements.

Les terres agricoles québécoises sont des ressources rares et précieuses.

Pourtant, la pression sur ces dernières est alarmante. Malgré la Loi sur la Protection du territoire et des activités agricoles, adoptée il y a 40 ans, nos terres nourricières continuent de disparaître année après année en raison de l'étalement urbain et de l'activité de spéculateurs financiers et immobiliers. Plus de 35 000 hectares ont été artificialisés au cours des 20 dernières années.

Il est grand temps que la protection des terres agricoles redevienne une priorité au Québec. Nous devons renforcer nos systèmes alimentaires et rendre notre production agricole plus résiliente. Le territoire agricole québécois doit être vu comme une ressource vitale et stratégique.

Malgré la volonté de la population et du gouvernement à favoriser les aliments du Québec et l’autonomie alimentaire, de nombreux cas et tentatives de dézonage ont, au cours des dernières années, démontré le besoin de toujours rester vigilants quant à la protection des terres agricoles.

Participons à une conversation nationale

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé une conversation nationale pour doter le Québec d’une vision cohérente de l’aménagement du territoire. Les discussions ne pourront toutefois se faire de manière sérieuse si, en marge de celle-ci, on continue de permettre des développements qui favorisent l’étalement urbain.

Ainsi, pendant cette conversation nationale, nous demandons au gouvernement du Québec un véritable moratoire sur le dézonage agricole.

 
Signez la pétition pour demander un moratoire sur le dézonage agricole >>
 

Lors de cette conversation nationale, Équiterre et ses partenaires travailleront pour aider à bâtir une vision nationale pour permettre d'éviter la destruction de terres agricoles ou de milieux naturels.

La pandémie nous a montré la fragilité de nos systèmes alimentaires et l’importance de notre autonomie alimentaire au Québec.

Signez la pétition pour montrer au gouvernement du Québec que le territoire agricole doit être une priorité!

Flux d'information :