Aller à la navigation Aller au contenu

Complété

Réseau des fermiers et fermières de famille

Des paniers bio pour tout le monde

Le Réseau des fermiers et fermières de famille est un des plus vastes réseau de producteurs et productrices biologiques en Amérique du Nord. Fondé par Équiterre en 1996, la CAPÉ (Coopérative pour l'agriculture de proximité écologique) a pris les rênes en 2020.

Le défi à relever

Créé par Équiterre sur les principes d’une agriculture soutenue par la communauté (ASC), le Réseau des fermiers et fermières de famille comptait à son lancement 7 fermes et 250 familles au Québec. Il comprend maintenant 140 fermes, qui offrent des aliments biologiques à plus de 30 000 familles. Son objectif est toujours resté le même : reconnecter les gens à leur alimentation en mettant en lien direct des fermes biologiques avec la population d’ici, grâce à la formule des paniers bio.

Le travail d'Équiterre

Objectifs

  1. Soutenir les fermes maraîchères et d'élevage dans leur mise en marché de paniers bio;
  2. Offrir un service d'accompagnement et de formation pour les fermiers et fermières en agriculture biologique;
  3. Promouvoir la formule des paniers bio auprès du grand public au Québec.

Notre impact

Grâce au succès de cette formule, le Réseau des fermiers et fermières de famille s'est déployé à travers différentes régions du Québec, et même au Nouveau-Brunswick. Les « paniers bio » sont désormais une façon populaire et connue de s'approvisionner, au point d'avoir de plus en plus de concurrents sur le marché! Après 24 années de succès, le Réseau a changé de mains en 2020 pour rejoindre une coopérative de producteurs et de productrices, la CAPÉ, qui poursuit la mission de nourrir la population de façon saine, locale, bio et solidaire!

140 fermes certifiées biologiques ou en voie de l'être dans le Réseau


30 000 nombre de familles au Québec et au Nouveau-Brunswick desservies


Historique du projet

2020

Le RFF change de mains

Après 24 années de succès, le Réseau des fermiers et fermières de famille rejoint la CAPÉ, une coopérative de producteurs et de productrices, qui poursuit la mission de nourrir la population de façon saine, locale, bio et solidaire. Ce projet phare d'Équiterre et qui a marqué les tout débuts de l'organisme, vole désormais de ses propres ailes!

2016

En croissance continue

Vingt ans après sa création, le Réseau des fermiers et fermières de famille compte 120 fermes, 600 points de livraison dans la province et plus de 14 000 familles reçoivent des paniers bio chaque semaine.

2015

La Chine reçoit nos fermiers

Le Réseau des fermiers et fermières de famille envoie une délégation en Chine pour le colloque international sur l’ASC. La formule du RFF au Québec est un modèle inspirant pour les autres pays, en particulier avec la formule de cotisations des abonnés mise en place dès le début et qui permet au réseau de s’auto-financer.

2014

Le réseau se modernise

Changement de vocabulaire : on ne parle plus désormais d’ASC et de partenaires, mais de paniers bio, de réseau des fermiers et fermières de famille et de personnes abonnées, ce qui permet de faire rayonner la formule plus largement auprès de la population plus « frileuse » à s'engager auprès d'une ferme. La même année, une application web est développée afin de permettre aux fermiers et fermières de gérer leurs inscriptions et leurs paiements en ligne.

2009

Fini le papier

Après des années à diffuser la liste des fermes participantes sur un dépliant, Équiterre intègre la carte des points de chute et l’ensemble des informations sur son site web. Viendra plus tard la création d’un micro-site paniersbio.org qui finalement deviendra fermierdefamille.com.

2002 à 2005

Au-delà des familles

Le projet Garderies bio voit le jour : pour la première fois, les fermiers du réseau approvisionnent le milieu institutionnel. Une quarantaine de CPE recevront des légumes bio et locaux chaque semaine, pour le grand bonheur des enfants et du personnel éducateur.

2004

Un réseau international

Équiterre est invité à partager son expérience pour la création d'un réseau de fermiers de famille regroupant des organisations dans divers pays. Le réseau Urgenci voit le jour en France.

2002

Un fermier... de famille

Faisant écho au « médecin de famille », la marque de commerce « Fermier de famille » est officiellement adoptée, et deviendra en quelques années une expression populaire, utilisée par des fermes de partout dans la province. On encourage les gens à devenir partenaire d'une ferme en leur demandant « Avez-vous votre fermier de famille? »

1996

Naissance de l'ASC

Le réseau d'Agriculture soutenue par la communauté voit le jour et compte au départ 7 fermes et 250 familles. Il sera l'un des premiers projets de l'organisme Équiterre récemment créé. À l'époque, le terme « biologique » ne fait pas encore partie du vocabulaire courant, mais déjà au Québec des fermiers s'intéressent à ce mode de production respectueux de l'environnement.

1995

Projet-pilote

Première tentative de mettre en contact direct quelques familles de Montréal avec la ferme Cadet-Roussel en Montérégie, s'inspirant du modèle de « Teiki » au Japon. Ce projet-pilote connaîtra un bilan positif unanime, et mènera à la création du réseau d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC)!

Participez dès maintenant