Aller à la navigation Aller au contenu
Affiche montrant un VUS déchiré en deux

En cours

Pas de VUS pour moi

Campagne de sensibilisation sur les VUS

Pourquoi agir

55%

La hausse du nombre de camions légers est responsable de plus de 55 % de l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec entre 2015 et 2019.

Les émissions de GES du Québec ont augmenté de 3,37 mégatonnes (Mt) entre 2015 et 2019, tandis que les émissions attribuables aux seuls VUS et autres camions légers ont augmenté de 1,84 Mt selon l'inventaire des émissions de GES du Québec.
Consultez la source

Les véhicules gros et énergivores sont la nouvelle norme sur les routes du pays. En 2015, les ventes de VUS et de camionnettes ont dépassé celles des voitures et cette « course à la grosseur » ne s’essouffle pas.

La préférence croissante de la population québécoise pour les véhicules lourds a pourtant de quoi inquiéter:

  • la prolifération des VUS est responsable de 55% de l’augmentation des émissions de GES du Québec, annulant les bénéfices des véhicules zéro émission

  • ces véhicules surdimensionnés menacent la sécurité des piéton(ne)s : les VUS sont 2x plus souvent impliqués dans des accidents avec des piéton(ne)s qu’une voiture

  • l’achat de gros véhicules augmente le risque d’endettement des ménages avec un coût à l’achat de 10 000$ de plus en moyenne qu’une voiture.

Les conséquences néfastes de cette tendance du marché automobile sont proportionnelles à la taille de ces nouveaux véhicules: beaucoup trop grandes. Face à l’urgence climatique et aux enjeux de sécurité et de finances, il est plus que temps de remettre en question l'engouement pour les VUS et autres camions légers.

Les impacts

Environnement

Les émissions de GES du Québec continuent de grimper alors qu’elles devraient baisser pour atteindre nos cibles gouvernementales.

La raison est simple: la vente de VUS explose dans la province, alors que ces véhicules consomment en moyenne 20 % plus d’essence qu’une voiture équivalente. Plus de la moitié de la hausse des GES provient des VUS et des camions légers.

S’attaquer à la taille des véhicules est donc crucial pour lutter contre les changements climatiques.

VUS bleu avec le texte "Un VUS émet en moyenne 20% plus de gaz à effet de serre qu'une voiture


VUS rouge avec le texte "Les VUS sont 2 fois plus souvent impliqués que les voitures dans des accidents avec des piétons

Sécurité

Plus un VUS est gros et lourd, plus la fréquence des collisions et les risques de mortalité sont élevés.

Au Québec, les VUS sont 2 fois plus souvent impliqués dans des collisions avec des piétonnes et des piétons qu’une voiture.

Le saviez-vous ?

Les accidents provoqués par un VUS sont 28% plus mortels pour les autres conducteurs et conductrices.

La menace que ces véhicules fait peser sur les usagères et usagers de la route en fait un enjeu de santé publique.

Finances

L’industrie automobile investit massivement pour faire la promotion des VUS comme ceux-ci coûtent en moyenne 10 000$ de plus à l’achat. Ils peuvent également coûter jusqu’à 4 000$ de plus par année qu’une voiture.

En optant pour un VUS, les ménages courent un plus grand risque d’endettement.

VUS vert avec le texte "Un VUS consomme en moyenne 20% plus d'essence qu'une voiture

Comparer les impacts des véhicules

Foire aux questions

Pour aller plus loin

Contenus reliés

Dans les médias

Équipe de la campagne

La campagne « Pas de VUS pour moi » est coordonnée par Équiterre avec l'appui financier du Gouvernement du Canada.

mobilité-logo-financement_canada

Plusieurs partenaires collaborent à l'initiative dont Accès Transports Viables, l'Association pour la protection des automobilistes, CAA-Québec, la Chaire de recherche du Canada pour la mobilité des personnes, la Fondation David Suzuki, la Fondation québécoise d'éducation en sécurité routière, HEC Montréal, Option Consommateurs et Piétons Québec.