Skip to navigation Skip to content

2 min

En seulement un an, les membres de Commun’assiette dépassent leur cible et atteignent 60 % d’achats d’aliments locaux

Published on 

Montréal, 18 août 2022 - En un an, la communauté de pratique Commun’assiette, soutenue par Équiterre, est parvenue à obtenir d’impressionnants résultats : les membres ont augmenté de 10 % l’ensemble de leurs achats d’aliments locaux, passant ainsi de 50 % à 60 %.

Les institutions et entreprises de gestion de services alimentaires membres et issus de divers milieux – comme celui de la santé, de la petite enfance ou de l’éducation – ont ainsi dépensé 13 600 000 $ d’achats en aliments locaux sur un total de 22 600 000 $ pour la période 2021-2022.


« C’est tellement encourageant de voir que nous sommes parvenus à de tels résultats en aussi peu de temps. Imaginons un instant l’impact que Commun’assiette peut avoir dans les prochaines années quand d’autres institutions rejoindront le mouvement »

Murielle Vrins

Gestionnaire de programme en alimentation d'Équiterre

« Non seulement on favorise les circuits courts pour nos aliments, ce qui constitue un bienfait écologique notable, mais on permet aussi aux jeunes et moins jeunes qui fréquentent nos institutions de profiter d’aliments sains, locaux et écoresponsables. C’est une question d’exemplarité. En plus, ça bénéficie à nos producteurs et à l’économie d’ici. Il n’y a pas de perdants dans cette équation », ajoute-t-elle.

Des gains sur tous les tableaux

Tous les groupes alimentaires analysés par Aliments du Québec lors de l’exercice de quantification des membres de Commun’assiette, ont connu une progression entre 2020-21 et 2021-22. Les fruits et légumes frais sont notamment passés de 28 % des achats locaux totaux à 43 % de l’approvisionnement.

Les produits laitiers ont quant à eux progressé de 10 % (pour un total de 88 % de produits locaux), les protéines de 7 % (pour atteindre 66 %) et la boulangerie-pâtisserie de 14 % (68 %).

« Nous sommes ravis de voir cette progression considérant les nombreuses embûches que les membres ont dû surmonter en cette période pandémique : manque de main-d'œuvre, augmentation du prix des aliments, catastrophes climatiques par exemple. C’était tout un défi », explique Murielle Vrins.

Les membres de Commun’assiette ayant réalisé cet exercice de quantification sont reconnus Aliments du Québec au menu - Institution. Ils se dotent ainsi officiellement d’une cible d’achat d’aliments québécois, tel que réclamé par la Stratégie nationale d'achat d'aliments québécois (SNAAQ) et s’engagent ensuite à s’en fixer une nouvelle pour 2022-2023.

Les prochaines étapes

Commun’assiette souhaite maintenant voir de nouvelles institutions et entreprises de gestion de services alimentaires joindre le mouvement de l’alimentation institutionnelle durable. L’objectif ultime est d’accroître l’autonomie alimentaire du Québec, le tout conformément à la SNAAQ. Il suffit de visiter le portail web Commun’assiette pour y trouver la marche à suivre ainsi que des ressources utiles à l’accompagnement vers un approvisionnement alimentaire durable.

À propos de Commun’assiette

Commun'assiette est à la fois une communauté de pratique et un portail web initié par Équiterre et rendu possible grâce au soutien financier de plusieurs partenaires : le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) à travers le volet 1 du Programme de développement des marchés bioalimentaires qui s’inscrit dans le cadre de la SNAAQ, ainsi que d’Aliments du Québec; la Fondation Choquette-Legault; le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) par l’entremise de la Table québécoise de la saine alimentation (TQSA). Il a pris naissance grâce à un important financement du Système alimentaire montréalais (SAM), et de la Fondation du Grand Montréal.

Chargée de communications, Relations publiques