Skip to navigation Skip to content

News  •  2 min

Deux exemples d’établissements de santé qui offrent plus d’aliments locaux dans leurs menus!

Published on 

Avec la pandémie et la crise climatique, on se questionne désormais davantage sur les notions d’autonomie et de sécurité alimentaire. On constate aussi qu’il y a un intérêt significatif et grandissant pour de nouveaux processus d’approvisionnement alimentaire durable dans les institutions de la province. C’est le cas notamment du CHU de Québec-Université Laval (CHU) et du Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSS de l’Outaouais) qui ont initié des projets pour accroître les aliments sains, locaux et écoresponsables dans leurs menus. Ces deux institutions ont d’ailleurs obtenu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale d’achat d’aliments québécois afin de se doter de cibles d’achat d’aliments québécois Ce financement leur a permis de faire appel à Équiterre pour les accompagner dans cette transition.

Pour une alimentation saine, locale et écoresponsable au menu de nos établissements de santé

L’histoire inspirante du CHU de Québec-Université Laval

Déjà soucieux d’intégrer le développement durable dans leurs pratiques depuis 2007, et dans les pratiques des services alimentaires depuis 2013, le CHU a développé en 2018 une démarche concertée en approvisionnement alimentaire responsable. En 2021, il décide de concrétiser la mise en place d’une véritable culture d’approvisionnement durable au sein de leur département des services alimentaires. à

Accompagné par Équiterre et en collaboration avec Aliments du Québec, le CHU a d’abord réalisé un exercice de quantification afin de connaître la provenance de tous les aliments achetés pendant une année pour l’ensemble de leurs 5 sites. Résultat : le CHU s’approvisionne à 65 % localement.*

Il est intéressant de noter que ce centre hospitalier obtient de hauts pourcentages d’approvisionnement dans plusieurs catégories :

  1. Boulangerie et pâtisserie : 85 %
  2. Protéines : 84 %
  3. Produits laitiers : 68 %
  4. Fruits et légumes frais : 61 %

Bien que les résultats soient très bons et encourageants, le défi sera d’améliorer davantage l'offre alimentaire durable et d’aller encore plus loin, malgré toutes les contraintes légales en place (plus d’informations sur le portail Commun’assiette).

*L’approvisionnement est reconnu comme majoritairement québécois si les approvisionnements représentent 50 % et plus de leur budget annuel total.

Le virage écoresponsable du CISSS de l’Outaouais

Depuis 2018, le CISSS de l’Outaouais a entamé un virage écoresponsable en adoptant des pratiques visant la protection et la conservation de l’environnement. Cette institution a par la suite adopté une « Politique de développement durable » en mars 2020 et une « Politique saine alimentation VERT la santé » en juin 2020. Augmenter l’approvisionnement responsable et favoriser le marché local sont des stratégies qui découlent de ces pratiques plus écoresponsables.

C’est dans ce contexte que les équipes des services alimentaires du CISSS de l’Outaouais travaillent à accroître les aliments québécois dans leur approvisionnement des 21 établissements concernés.

Le CISSS de l’Outaouais a également entrepris, accompagné d’Équiterre et en collaboration avec Aliments du Québec, un exercice de quantification sur la provenance de ses aliments. Les résultats nous démontrent un approvisionnement locale à 49 %!

Plus précisément, leur moyenne d’approvisionnement local est de :

  1. 58 % pour la catégorie des produits laitiers
  2. 57 % pour les protéines
  3. 48 % pour la boulangerie et la pâtisserie

C’est un excellent départ et ceci nous permet de dire que le CISSS de l’Outaouais est sur la bonne voie!

De l’inspiration et un mouvement qui prend de l’ampleur!

Par leurs résultats, ces deux institutions sont des modèles inspirants pour la communauté institutionnelle du Québec. Ces dernières ont d’ailleurs obtenu la reconnaissance Aliments du Québec au menu - Institution.

Au cours des prochains mois, Équiterre poursuivra son travail d’accompagnement avec ces dernières. Les équipes respectives sont déjà à l'œuvre afin d’établir un plan d’action et de prioriser les objectifs afin d'accroître leur cible d’achats d’aliments québécois. Ce plan d’action permettra d’établir des cibles encore plus ambitieuses, des stratégies et des moyens d’action afin de poursuivre leur engagement et d’inspirer leurs pairs à rejoindre le mouvement!

La liste des institutions adoptant des pratiques exemplaires en approvisionnement alimentaire durable s’allonge et c’est une excellente nouvelle. Et vous? Souhaitez-vous que votre établissement emboîte le pas?

Plusieurs programmes d’accompagnement s’offrent à vous sur le portail web Commu’assiette.

Joignez le mouvement!

Consultez