Skip to Content

2020 : une année d'exploits pas ordinaires

2020 une année d'exploits pas ordinaires

Voilà, une nouvelle année qui commence.

2020 nous a beaucoup appris. Elle a changé nos perspectives, altéré nos priorités et nous a fait réaliser que, oui, des changements profonds et systémiques sont possibles. Ils sont même plus que possibles : ils sont nécessaires.

Grâce à vous, grâce à notre belle communauté de membres, sympathisants-es, partenaires, membres de l’équipe et bénévoles, Équiterre a su tirer profit de cette année déstabilisante pour jeter les bases d'un futur plus durable, écologique et juste.

Avant de poursuivre ce travail ambitieux et crucial en 2021, c’est avec fierté que nous partageons nos succès de 2020 avec vous.

Vers une reconstruction verte et juste

Dès le début de la pandémie, Équiterre et ses partenaires ont travaillé fort pour qu’aucun argent public ne soit investi dans les compagnies pétrolières - mais plutôt pour aider les travailleurs-euses. Dans les mois qui ont suivi, nous avons mis tous les moyens en œuvre, par le biais de rapports, de mobilisation et de plaidoyers politiques, pour encourager les différents paliers gouvernementaux à adapter leurs plans de relance économique. L’objectif? Que la relance soit juste pour tout le monde et nous permette d’entrevoir un avenir plus résilient et durable.

 

Vers une responsabilité en matière de carboneutralité

Le Québec et le Canada se sont engagés à atteindre la cible de zéro émission nette pour 2050. Cependant, à ce jour, ni l’un ni l'autre n'a réussi à atteindre ses cibles antérieures. Pour pouvoir y parvenir, Équiterre et ses partenaires demandent depuis plusieurs années déjà que ces cibles soient enchâssées dans la loi.
En 2020, notre travail collectif, appuyé par un rapport et des mémoires, a porté fruit : le Canada a adopté une loi climat et le Québec s’est doté d'un cadre de gouvernance climatique. Enfin! Ces deux projets législatifs ne sont pas encore parfaits, mais nous y travaillerons en 2021.

Vers un rejet des projets fossiles

La mobilisation sans précédent contre le projet de gaz fossile de GNL Québec/Gazoduq en 2020 est une grande fierté pour Équiterre, les organismes environnementaux et les groupes citoyens qui ont joint leurs forces pour faire front commun. Avec une participation publique historique au BAPE et plus de 110 000 signatures de notre pétition, il est clair qu’il n’y a aucune acceptabilité sociale pour ce projet digne d’une autre époque.

Au cours de l’année, de nombreux autres projets fossiles au Canada ont été coupés dans leur élan, notamment le projet de mine de sables bitumineux Teck et le projet de mine de charbon Vista. Ils ont été freinés par plusieurs obstacles majeurs, comme la forte mobilisation environnementale, mais aussi - et de plus en plus - par manque de moyens financiers. Il y a une réelle prise de conscience de la part des investisseurs : les projets fossiles ne sont plus rentables.

Vers une mobilité durable

Nous avons milité pour plus de transport collectif et actif au pays et lorsque cela n'a pas été possible, pour plus de véhicules zéro émission. Nous avons donc encouragé nos compatriotes à troquer leur voiture à essence pour une voiture électrique, et incité les gouvernements à mettre en place des mesures favorisant l’électrification des transports scolaires et l’écofiscalité pour promouvoir des choix de mobilité durable. Notre combat pour que le projet de tramway voie le jour à Québec a pris de l’ampleur en 2020 et demeure toujours d’actualité.

Vers une alimentation saine, durable, écoresponsable

Le travail d’envergure qu’accomplit Équiterre depuis près de 20 ans pour encourager les cafétérias des institutions québécoises à s’approvisionner en aliments locaux et écoresponsables a été renforcé de façon significative avec l’annonce d’une nouvelle Stratégie nationale d’achat d’aliments québécois dans les institutions publiques par le gouvernement du Québec.
Par ailleurs, parmi les nombreux projets qui visent l’éducation à l’alimentation écoresponsable, la 6e édition d’Écoles enracinées a pu s’adapter à la situation imposée par la COVID-19 pour pouvoir se déployer dans 43 écoles et garderies au Québec. Un bel exemple de la résilience de nos campagnes et de nos communautés!

Vers une agriculture régénératrice et durable

On l’a bien remarqué, la souveraineté et la sécurité alimentaire étaient dans toutes les discussions durant la pandémie et notre travail sur l’agriculture régénératrice a pris encore plus d’importance, par le biais notamment du nouveau Plan d’agriculture durable du Québec.
Néanmoins, nos terres agricoles restent menacées par le dézonage; c’est pourquoi nous avons aussi lancé une pétition pour demander au gouvernement de la cohérence dans ses décisions en ce qui a trait à nos terres agricoles. Grâce à votre soutien, nous réclamons un moratoire sur la question. Sans terres cultivables, fertiles et accessibles pour notre agriculture, nous n’aurons pas de sécurité alimentaire. C’est aussi simple que ça.

Vers une meilleure gestion de matières résiduelles

L’année a débuté avec de belles nouvelles concernant la modernisation de la consigne et la réforme sur la collecte sélective. Malgré la pandémie et le retour en force de certains articles à usage unique, le gouvernement du Québec compte bien aller de l’avant avec ces mesures. Montréal a également mis en place son Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l’agglomération de Montréal 2020-2025 : un pas de plus vers le zéro déchet!

Vers une société plus verte et plus résiliente

Notre mot-clé en 2020 : résilience. Selon Équiterre, être résilient-e c’est être capable d’anticiper, de s’adapter et de se régénérer. Voilà ce qui nous a motivés, inspirés et guidés à travers les embûches de l’année 2020. De la nécessité d’adapter notre projet de concertation de jeunes à la réalité imposée par la COVID-19, jusqu’à l’incroyable travail épanouissant sur les nouvelles orientations stratégiques d’Équiterre qui se poursuivra en 2021, notre vision empreinte de résilience nous a permis d’aborder notre mission avec une vision lumineuse d’une société plus verte et plus résiliente. 

Mon souhait pour 2021

Nous n’avons pas d’autre choix comme société que de repenser l’ensemble des liens qui nous unissent les uns aux autres ainsi que nos rapports avec les milieux dans lesquels nous vivons. Nous avons tous et toutes conscience que demain doit se faire autrement.

C’est avec toujours la même fierté que je dirige Équiterre et que je compte poursuivre notre travail essentiel en 2021 : contribuer à l’émergence de solutions sur le terrain ainsi qu’à la transformation des normes sociales et des politiques publiques qui permettront de concrétiser de nouvelles façons de produire, consommer et se déplacer qui sont sobres en carbone, compatibles avec l’écologie et la justice sociale.

Mon souhait pour 2021? Que nous ayons le courage collectivement de tendre vers ce futur désirable, écologique et juste… tout ça, le plus rapidement possible!

Merci d’être avec nous. Je vous souhaite une année 2021 remplie de santé, de bonheur et surtout de confiance en notre pouvoir collectif de changer les choses.

Colleen Thorpe
Directrice générale