Aller à la navigation Aller au contenu

Actualité  •  6 min

2021 : du progrès à célébrer, un rythme qui accélère

Publié le 

Qu’il est bon de prendre du recul à ce moment de l’année pour apprécier pleinement tout le travail accompli en 2021 par celles et ceux qui œuvrent avec un but commun : construire un monde plus vert, équitable et sain.

C’est avec fierté et reconnaissance que mon équipe et moi souhaitions vous présenter, chère communauté de sympathisantes et sympathisants, le bilan de notre année 2021. Cette année incroyable, remplie de réussites, a été rendue possible grâce à votre participation à nos nombreuses activités et grâce au généreux soutien financier de notre communauté de membres - ces réussites, nous les partageons donc avec chacune et chacun d’entre vous!

Vers la fin des énergies fossiles


Cet été, nous avons remporté la longue lutte contre le projet de gaz fossile de GNL Québec/Gazoduq. Fruit d’une collaboration avec un vaste collectif, cette lutte restera longuement marquée dans notre mémoire. Cette victoire représente bien la force massive de la société québécoise lorsqu’elle se solidarise autour d’un enjeu aussi crucial pour son avenir environnemental.

Nous le demandions depuis des années et cet automne, le Québec s’est engagé à mettre fin à l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures! Il a même rejoint l’alliance Beyond Oil and Gas lors de la COP26. Cet engagement est un grand pas en avant qui risque d’inspirer plusieurs autres pays. Maintenant, nous nous assurerons que cette promesse se matérialise et que l'argent des contribuables serve à la transition, et non à payer les pollueurs.

Sur le plan fédéral, Équiterre travaille depuis de nombreuses années à empêcher que des fonds publics financent les industries responsables de la crise climatique. En 2021, le Canada a annoncé son intention de mettre fin aux subventions aux énergies fossiles à l’international d’ici 2023. Nous exhortons maintenant le gouvernement à tenir sa promesse électorale de mettre rapidement fin aux subventions également au Canada.

Mission accomplie pour Équiterre et la CQDE concernant la tarification carbone : la Cour suprême a confirmé, ce printemps, que la loi sur la tarification carbone était bien constitutionnelle. Le CQDE et Équiterre sont intervenus devant la Cour suprême et ont travaillé très fort pour s’assurer du maintien du système de tarification carbone fédéral, un outil ecofiscal efficace dans la transition énergétique.

Vers une meilleure reconnaissance de la responsabilité climatique des gouvernements

On a vu d'importantes avancées législatives en matière de responsabilité climatique en 2021. Le projet de loi C-12, finalement adopté par le gouvernement fédéral en juin, fournira une fondation pour que le Canada ne rate plus jamais un objectif climatique. En 2022, Équiterre va accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de ce projet de loi. De plus, le premier projet de loi canadien sur le racisme environnemental a franchi une étape importante vers son adoption officielle. Ce projet de loi C-230, donne au gouvernement fédéral le mandat d’examiner le lien entre la race, le statut socio-économique et le risque environnemental.

À l’aube de la COP26, Équiterre, en collaboration avec d’autres groupes environnementaux, a souligné l’importance que le Québec fasse sa juste part dans l’effort mondial - domestiquement comme à l'international - pour que les températures moyennes mondiales demeurent sous le seuil de 1,5°C, comme se sont engagés les États à travers l’Accord de Paris. Ces groupes poussent pour que la question de l’équité internationale fasse partie des débats sur l’action climatique du Québec.

Vers une réorientation de nos perceptions sur le transport


On le voit bien : on est rendu à un moment où il faut drastiquement repenser nos systèmes de transport. D’ailleurs, une importante série d’études menée par Équiterre nous a aidé à mieux comprendre pourquoi la taille de nos véhicules a autant augmenté dans les dernières années, les enjeux importants de cette tendance et comment la renverser. Cela s’explique en grande partie par la prolifération des publicités pour les camions légers (VUS, camionnettes, minifourgonnettes) – un constat qui a incité une nouvelle pétition pour resserrer la cadre réglementaire des publicités d’automobiles à essence. Cette pétition a beaucoup fait réagir, notamment à l’Assemblée nationale où un amendement dans ce sens a été présenté lors de l’étude d’un projet de loi omnibus. À suivre!

De son côté, l’électrification des transports bat son plein. L’annonce du gouvernement fédéral cet été – à savoir que 100 % des véhicules neufs vendus au Canada seraient zéro émission à compter de 2035 – est une bonne nouvelle, mais Équiterre continuera de pousser pour une feuille de route concrète pour atteindre cette cible. Au Québec, l’engouement pour les autobus scolaires électriques et les vélos à assistance électrique prend de l’ampleur. C’est électrisant!

Lorsqu’on parle de projets de mobilité structurants et d’infrastructure, cela m’enthousiasme de voir à quel point la mobilisation citoyenne a forcé des consultations et des débats importants, comme on l’a vu pour le projet de tramway à Québec, du Port de Québec et du projet de 3e lien entre Lévis et Québec. En moins de 48 heures, la pétition contre le 3e lien a d’ailleurs recueilli plus de 25 000 signatures!

Vers une meilleure valorisation de notre territoire et de nos terres agricoles


Un concept fondamental de la transition écologique, l’aménagement du territoire, a été mis en valeur en 2021. L’étalement urbain, le réseau autoroutier québécois, le développement des transports collectifs et actifs, la protection des milieux agricoles et naturels ont été parmi les éléments centraux d’une vaste conversation cette année, menée par le gouvernement du Québec. Équiterre a mobilisé la population québécoise à faire valoir sa perspective à travers cette consultation publique et via une pétition contre le dézonage agricole. Nous avons également déposé nos recommandations et continuerons d’exiger du gouvernement une nouvelle Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires ambitieuse et efficace en 2022.

En plus de protéger nos territoires agricoles contre le dézonage, Équiterre a poursuivi son travail de sensibilisation et d’accompagnement des fermes vers des pratiques agricoles qui favorisent la santé des sols. Notre rapport d’envergure sur le pouvoir des sols, publié cet hiver, explique comment les fermes canadiennes peuvent jouer un rôle central pour affronter la crise climatique et sauver notre agriculture fragilisée, ainsi que les politiques nécessaires pour permettre cette transition. On voit aussi les impacts de notre travail sur les politiques publiques.

Vers une alimentation saine, locale et durable, dans tous nos milieux


La vision d’Équiterre de transformer nos systèmes agro-alimentaires, de la terre à l’assiette, a encore pris de l’ampleur dans la dernière année avec de nouvelles initiatives d’envergure. Nous avons lancé la toute première plateforme en éducation alimentaire du Québec, La marmite éducative, la version revampée de la Trousse pédagogique À la soupe!, ainsi qu’une communauté de pratique pour une alimentation institutionnelle durable, Commun’Assiette.

En plus, Équiterre accompagne près d'une cinquantaine d'écoles pour faciliter l’implantation d’initiatives structurantes en approvisionnement et en éducation alimentaire durable dans les écoles du Québec. Et nouveauté cette année pour Écoles enracinées : des paniers solidaires pour une plus grande sécurité alimentaire pour tous et toutes!

Vers des biens plus durables et la réduction de nos déchets


Pour contrer la surconsommation et la crise du gaspillage, Équiterre continue de prôner la réduction à la source, le réemploi et la réparation comme solutions pour prolonger la durée de vie des objets. Pour y arriver, nous avons besoin de changements systémiques et nous avons donc pris part activement aux consultations du gouvernement du Québec sur l'état des lieux et la gestion des résidus ultimes et sur la responsabilité élargie des producteurs cette année.

Nous avons également débuté deux nouveaux projets de recherche d’envergure en 2021 : un sur la réduction des emballages alimentaires et l’autre sur l’accès à la réparation des appareils électroniques et électroménagers. Les résultats seront diffusés à l'automne 2022! Si l'accès à la réparation vous interpelle, nous vous invitons à signer et à diffuser notre pétition pour demander au gouvernement de bonifier la loi sur la protection du consommateur.

Vers des gouvernements qui ont la crise climatique à cœur

Dans les deux campagnes électorales de 2021, tant au niveau municipal qu’au fédéral, l’environnement était au cœur des discussions et des débats, grâce aux campagnes de mobilisation citoyenne Vire au Vert et Une planète, un vote. Les résultats des élections municipales étaient particulièrement encourageants : jamais nous n’avons connu un Québec regroupant autant de maires et de mairesses, de conseillères et conseillers en faveur de l’environnement. Beaucoup de femmes, de jeunes, des gens d’idées et de convictions fortes en faveur de la protection de la biodiversité et de la lutte aux changements climatiques ont été élus.

Nous avons maintenant l’intention d’insuffler ce vent de changement auprès des candidates et candidats pour les élections provinciales de 2022.

Le rythme accélère, tous et toutes à bord!

J’espère que vous profitez bien de cette période de l’année propice à la réflexion, au repos et à la préparation de la nouvelle année qui nous attend. 2022 sera, sans aucun doute, une autre année d’actions, de changements, de bouleversements, de remise en question et de progrès.

Merci d’être avec nous durant ce périple. La voix d’Équiterre est plus forte grâce à notre belle communauté de membres et de sympathisantes et sympathisants.

Colleen Thorpe,
Directrice générale